L'actualité du livrerencontre rencontrefemme Mardi 25 juin 2019
  
 
     
Le Livre
Bande dessinée  ->  
Comics
Manga
Historique
Réaliste
Fantastique
Science-fiction
Policier - Thriller
Aventure
Humour
Adaptation
Jeunesse
Les grands classiques
Chroniques - Autobiographie
Revues, essais & documents
Entretiens
Illustrations, graphisme et dessins d’humour
Autre

Notre équipe
Littérature
Essais & documents
Philosophie
Histoire & Sciences sociales
Beaux arts / Beaux livres
Jeunesse
Art de vivre
Poches
Sciences, écologie & Médecine
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Bande dessinée  ->  Autre  
 

La science pour tous (ou presque)
Francis Masse   Les Deux du balcon / (Vue d'artiste)
Glénat - 1000 feuilles 2011 /  15 € - 98.25 ffr.
FORMAT : 24x32 cm

Les Deux du balcon
64 p.
Isbn : 978-2-7234-7765-9

(Vue d’artiste)
56 p.
Isbn : 978-2-7234-7766-6

Imprimer

Deux hommes sur un balcon, dans une ville étrange, comme si Venise s’était déposée sur du linoléum… Il y a là Dideret, le gars sérieux, le scientifique rationnel et raisonnant, un brin pédant, mais toujours de bon conseil, et puis il y a d’Alembot, apprenti héros de BD scientifique, de la bonne volonté dans son rôle de faire valoir, et même une certaine candeur intellectuelle rafraîchissante, mais avec un des ces caractères ! Deux héros donc qui, tels les deux petits vieux du balcon du Muppet Show, observent l’univers et commentent. Car l’univers est compliqué, surprenant, taquin même, et attire le commentaire : d’El Ninô à l’effet papillon, en passant par l’évolution, le zéro absolu ou la théorie quantique, ce sont plusieurs phénomènes étonnants qui sont décryptés par nos deux aventuriers de balcon. En autant de petits scénettes, Dideret et d’Alembot se frottent au monde de la science, sans exclusive (météorologie, biologie, physique…) et sans faiblesse. Au prisme d’un humour absurde, très monty-pythonesque, qui ne dédaigne ni les girafes tomatovores, ni les santiags tourne-à-gauche et autre immeuble pour claustrophobe, Masse entraîne ses lecteurs dans un cours de sciences en bande dessinée, une vulgarisation à la fois absurde et poétique de ce qu’il y a de plus sérieux, de plus intangible dans l’univers.

Masse appartient à une famille restreinte, mais originale, celle des Marc-Antoine Mathieu, des Fred, des Boucq, jonglant avec des techniques diverses (peinture, collage, grattage, photographie…) et un humour souvent absurde pour emmener ses lecteurs vers un ailleurs forcément délirant, onirique, poétique : une fantaisie ébouriffante, visuelle et scénaristique. Mais chez Masse, il y a en plus un appétit particulier pour la science : le challenge – faire coïncider absurde et vulgarisation scientifique – est rude, mais Les Deux du balcon le remporte haut la main. Passé une phase d’adaptation visuelle et surtout typographique, le lecteur se prend rapidement à déambuler dans un univers improbable, plutôt drôle, et rempli de certitudes, de constantes, d’hypothèses démontrées ou encore en suspens. Alors certes, la vulgarisation reste de bon niveau, et s’adresse à un public un peu affûté : entre deux blagues de d’Alembot, Dideret assène des explications dignes d’un cours de physique. Mais le contraste même entre les deux registres fait passer l’affaire. Cette réédition, d’un album publié en 1985, n’a en outre pas pris une ride, et les débats scientifiques exposés demeurent convaincants.

Le nouvel album, (Vue d’artiste), s’aventure quant à lui aux confins de l’astrophysique, du côté du Big Bang et même en deçà… Exercice difficile encore une fois, emmené par deux originaux : un shérif de la voie lactée, et son acolyte, Dédé, Candide de l’affaire. Equipés d’une échelle et de quelques élastiques, les deux promeneurs remontent le temps… Promenade à travers les galaxies naissantes, à l’horizon des trous noirs, et jusque dans la Venise des Deux du balcon… qui trouvent ici leur origine (il en faut bien une). Une pirouette qui en vaut une autre, pour un album porté par la même audace visuelle, le même humour absurde et débridé, les mêmes interrogations sur l’univers mais également sur l’Art. Un album qui joue une fois de plus avec le lecteur pour l’entraîner dans des considérations de haute tenue. On y croise même les Dupondt, égarés. Un album toutefois un peu plus hermétique que le précédent, et qui suppose, une fois de plus, chez le lecteur, quelques solides notions de physique, ainsi qu’une belle imagination pour suivre l’odyssée originelle des deux héros.

Avec Masse, les amateurs de bande dessinée et de science sont en route pour une expérience originale, et séduisante : une vision très personnelle de la science, parfois un peu complexe, mais qui ne laisse pas indifférent.


Gilles Ferragu
( Mis en ligne le 10/10/2011 )
Imprimer
 
SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

 
  Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2019
Site réalisé en 2001 par Afiny
 
livre dvd