L'actualité du livrerencontre rencontrefemme Mardi 25 juin 2019
  
 
     
Le Livre
Bande dessinée  ->  
Comics
Manga
Historique
Réaliste
Fantastique
Science-fiction
Policier - Thriller
Aventure
Humour
Adaptation
Jeunesse
Les grands classiques
Chroniques - Autobiographie
Revues, essais & documents
Entretiens
Illustrations, graphisme et dessins d’humour
Autre

Notre équipe
Littérature
Essais & documents
Philosophie
Histoire & Sciences sociales
Beaux arts / Beaux livres
Jeunesse
Art de vivre
Poches
Sciences, écologie & Médecine
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Bande dessinée  ->  Historique  
 

Au temps de Vasari
Jean Dytar   La Vision de Bacchus
Delcourt - Mirages 2014 /  16.95 € - 111.02 ffr. / 136 pages
ISBN : 978-2-7560-2333-5
FORMAT : 19,8x26,3 cm
Imprimer

Venise en 1510 : une cité rongée par la peste où le peintre Giorgione, agonisant, tente d’achever un tableau. Son élève, Titien, va prévenir son ancien maître, Bellini, lequel arrache au peintre, exténué, son secret : il veut peindre un tableau tel que l’a peint un autre maître, Antonello da Messine… un tableau admiré naguères chez son père. Le décor est planté, l’intrigue peut commencer : on découvre, bien des années plus tôt, Antonello da Messine, arrivant à Venise pour faire la démonstration de son talent, et engagé pour une commande singulière par un vieux notable, Barbarelli : peindre sa jeune et séduisante épouse dans le plus simple appareil. Un peu de technique, beaucoup de sentiments et d’émotion : une intrigue se noue entre le peintre et son modèle. C’est le début d’une immense leçon de peinture et de sentiments, et d’un tableau au destin singulier et tragique.

Coup de cœur pour cet album magnifique, dédié à l’art, à la peinture et à la vie : dans les destins croisés d’Antonello da Messine et de Giorgione, on découvre une période, la Renaissance, partagée entre plusieurs idéaux et la quête d’un art absolu, capable de rendre le réel, de le sublimer. Avec Antonello da Messine, le lecteur prend une belle leçon d’histoire des arts et des techniques, découvre la peinture à l’huile, cette technique nouvelle et révolutionnaire, venue des Flandres, qui excite la convoitise des artistes vénitiens et va bientôt révolutionner l’art. Certes, ce récit, tiré des Vite de Vasari, est plus que contestable, mais qu’importe ! Il ne s’agit pas ici d’un ouvrage scientifique, mais plutôt d’un épisode majeur de l’histoire de l’Art, joliment romancé. Au passage, on croise Titien, Giorgione, Bellini, Antonello da Messine… autant d’artistes rendus, l’espace d’un album, à la vie, la vraie, avec ses drames et ses plaisirs… autre charme de cet album inspiré de Vasari. Avec ce récit subtil et maîtrisé, Jean Dytar livre un bel hommage à la Renaissance, à ses peintres et à leurs commanditaires. Après avoir travaillé, dans Le sourire des marionnettes, sur les miniatures persanes, l’auteur explore les méthodes de la Renaissance dont il donne dans ce nouvel album une puissante évocation, parsemée d’allusions et d’hommages à la peinture de ce temps : les intérieurs, les visions de Venise, le clair obscur. Certains visages enfin semblent échappés du Musée des Offices.

Un album magnifique, poétique et émouvant, incontournable pour tout amateur d’art, d’histoire, de peinture italienne et d’intrigue.


Gilles Ferragu
( Mis en ligne le 04/04/2014 )
Imprimer

Ailleurs sur le web :
  • Le site de Jean Dytar
  •  
    SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

     
      Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2019
    Site réalisé en 2001 par Afiny
     
    livre dvd