L'actualité du livrerencontre rencontrefemme Vendredi 26 avril 2019
  
 
     
Le Livre
Bande dessinée  ->  
Comics
Manga
Historique
Réaliste
Fantastique
Science-fiction
Policier - Thriller
Aventure
Humour
Adaptation
Jeunesse
Les grands classiques
Chroniques - Autobiographie
Revues, essais & documents
Entretiens
Illustrations, graphisme et dessins d’humour
Autre

Notre équipe
Littérature
Essais & documents
Philosophie
Histoire & Sciences sociales
Beaux arts / Beaux livres
Jeunesse
Art de vivre
Poches
Sciences, écologie & Médecine
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Bande dessinée  ->  Historique  
 

L'art de la fresque
Florent Grouazel   Younn Locard   Révolution (tome 1) - Liberté
Actes Sud - l'An 2 2019 /  26 € - 170.3 ffr. / 325 pages
ISBN : 9782330117375
FORMAT : 21,5x29 cm
Imprimer

Il existe peu de bandes dessinées réussies sur la Révolution : le sujet est trop dense, trop chaotique, et surtout trop subjectif. On peut choisir le point de vue pédagogique, simple mais frustrant, ou le point de vue engagé, ambitieux mais risqué... L'exercice est complexe. Aussi faut-il saluer la publication du premier tome d'un triptyque qui s'annonce comme l'une des plus belles séries sur cette période, Révolution.

On y suit les destins croisés de plusieurs personnages, deux sœurs, Marie et Louise, que les événements parisiens vont séparer, un journaliste monarchiste, Jérôme Laigret, qui, avec son Lys ardent, défend l'absolutisme vacillant, deux aristocrates bretons les frères de Kervélégan, gagnés aux Lumières et à la contestation, et d'autres encore, une poissarde, Reine, qui prend la tête des femmes de Paris, un philosophe anglais venu observer la crise, un poète, Virgile, qui prend les armes au service de la révolution, etc. On y croise également quelques personnalités, Barnave, Marat... mais guère de "people" : les auteurs n'ont pas cédé à la facilité d'une histoire autour de grands noms, et ont fait le choix des anonymes dont la biographie éclaire l'histoire. Tout l'intérêt de cette série qui s'annonce ample (près d'un millier de pages) est, tout en alternant les points de vue et les subjectivités, d'entraîner le lecteur dans la dynamique révolutionnaire. On arrive à Paris en passant l'octroi, on assiste aux Etats généraux, on erre dans les rues et les cafés, où la révolte gronde et où les caricatures antimonarchistes se vendent bien. Puis c'est l'explosion du 14 juillet, et ses suites, la fin des privilèges et de l'Ancien régime jusqu'à - fin de ce premier tome - la déclaration des droits de l'homme et du citoyen... le contraste entre la solennité des séances parlementaires et la tension de la révolution dans la rue est éclairant. Avec, en marge, ou en arrière-plan, les complots des uns et des autres, les stratégies plus ou moins organisées des partisans de la monarchie - Laigret, comploteur au petit pied - et les desseins de chacun, les uns cherchant l'amour, d'autres la reconnaissance ou la justice, ou juste à manger. La difficulté de l'exercice résidait notamment dans la capacité à articuler ainsi les personnages, les motivations, les enjeux et l'Histoire, les événements : pari tenu, on sort de ce premier tome avec la sensation d'avoir mis les pieds dans le Paris révolutionnaire, et non pas d'avoir simplement lu une énième évocation de l'année 1789.

Les auteurs ne se sont pas engagés à l'aveuglette dans une telle fresque : on y sent des lectures, et des conversations, dont le texte final rédigé par l'historien Pierre Serna rend bien compte. Le choix d'une histoire au ras du sol, qui donne de ce moment historique une vision à la fois riche, dense et éclatée, permet de s'approprier, à travers chaque personnage, un peu de cette grande Histoire. L'intrigue - et particulièrement les dialogues - est d'une qualité exceptionnelle : le choix d'alterner divers registres, divers points de vue, divers styles tous autant travaillés les uns que les autres, donne à l'ensemble l'allure d'un roman choral. Le soin apporté à l'écriture et aux personnages bien différenciés, favorise l'empathie nécessaire à la compréhension de l'ensemble. La qualité du texte est servie par la richesse du graphisme où, là aussi il faut prendre le temps de découvrir les détails, les marges de chaque dessin et notamment de double-pages dédiées aux grands moments de cette année 1789. Dans un style qui rappellera aux amateurs les albums de Christophe Blain, les auteurs ont su donner à leur ouvrage un ton et une patte à la fois très accessible au lecteur et très exigeante en terme de réalisme historique comme

A plusieurs titres, ce premier tome est une vraie réussite : à la fois artistiquement, historiquement pédagogiquement, c'est un album à lire, utiliser et recommander et qui démontre, de nouveau, la capacité de la bande dessinée à éclairer l'Histoire et à la rendre sensible. Un bel ouvrage, à tous points de vue.


Gilles Ferragu
( Mis en ligne le 18/03/2019 )
Imprimer

A lire également sur parutions.com:
  • Éloi
       de Younn Locard , Florent Grouazel
  •  
    SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

     
      Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2019
    Site réalisé en 2001 par Afiny
     
    livre dvd