L'actualité du livrerencontre rencontrefemme Mardi 18 juin 2019
  
 
     
Le Livre
Bande dessinée  ->  
Comics
Manga
Historique
Réaliste
Fantastique
Science-fiction
Policier - Thriller
Aventure
Humour
Adaptation
Jeunesse
Les grands classiques
Chroniques - Autobiographie
Revues, essais & documents
Entretiens
Illustrations, graphisme et dessins d’humour
Autre

Notre équipe
Littérature
Essais & documents
Philosophie
Histoire & Sciences sociales
Beaux arts / Beaux livres
Jeunesse
Art de vivre
Poches
Sciences, écologie & Médecine
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Bande dessinée  ->  Manga  
 

Je est un autre
Sho-U Tajima   Eiji Otsuka   MPD-Psycho, le détective schizophrène (vol. 1)
Pika éditions 2004 /  7.90 € - 51.75 ffr. / 178 pages
ISBN : 2-84599-322-6
FORMAT : 12 x 18 cm
Imprimer

Kobayashi n’est pas vraiment Kobayashi. En fait, Kobayashi n’est même plus du tout Kobayashi. Il a définitivement changé d’identité suite à des meurtres qu’il a commis dans l’exercice de ses fonctions d’inspecteur de police. Sa vie a basculé le jour où il a été condamné à plusieurs années d’incarcération pour ces crimes perpétrés dans des états seconds, période au cours de laquelle sa deuxième personnalité, celle d’Amamiya, a pris le dessus. Il faut dire que retrouver sa petite amie démembrée dans un colis qui vous est spécialement envoyé en recommandé a de quoi vous faire décompenser vos pires névroses. Surtout si vous êtes un peu fragile psychologiquement à la base… Mais il existe une vie après la prison et Amamiya se voit proposer un poste de concierge-assistant par une ex-collègue de travail, Micha, qui a quitté la police pour monter son agence criminelle privée. Cadavres, torture et cannibalisme deviennent leur pain quotidien et les compères se plongent sans hésitation dans de terrifiantes enquêtes, qui se révèlent peu à peu unies par un mystérieux lien. Amamiya ne serait-il pas lui aussi la victime d’une étrange manipulation ?

«Mon but n’était pas de représenter des corps torturés, mais j’estime que pour pouvoir exprimer mon intention, il était nécessaire de construire un univers où les cadavres existent bel et bien en tant que tels.» Mission parfaitement accomplie pour Otsuka, qui illustre avec brio ce premier tome. Tout en contraste, soutenus par un jeu d’ombre et de lumière maîtrisé, les dessins du mangaka choquent par leur hyper-réalisme trash, à la limite du sordide. Le sens du mouvement de l’auteur met en exergue l’atmosphère oppressante de la série, dont l’intensité maintient sans fléchir le lecteur en haleine. Amamiya, inquiétant personnage à la gueule d’ange, rajoute au malaise général, ainsi que les portraits sans complaisance des protagonistes, tous plus ou moins tarés physiquement (et psychologiquement si affinité). Du journaliste charognard et borgne à l’associée amputée de deux doigts (pour lesquels elle oublie régulièrement de mettre ses prothèses), c’est une véritable fascination morbide pour le corps, avec ses déformations et ses blessures, que met ici en image Otsuka. Mais le tout n’est pas dénué d’humour, plutôt grinçant à vrai dire. En effet, seuls le cynisme et l’indifférence à la souffrance d’autrui peuvent sauver les acteurs de cette tragédie de la folie totale. La construction du scénario, réalisée par Tajima, ne manque pas de renforcer le trouble ressenti à la lecture de MPD-Psycho, jonglant allègrement entre passé et présent et suscitant une sorte de parallélisme qui laisse présager du pire… OVNI parmi les OVNI, Otsuka et Tajima signent là un manga très personnel au potentiel prometteur. À suivre.


Océane Brunet
( Mis en ligne le 17/06/2004 )
Imprimer
 
SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

 
  Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2019
Site réalisé en 2001 par Afiny
 
livre dvd