L'actualité du livrerencontre rencontrefemme Dimanche 16 juin 2019
  
 
     
Le Livre
Bande dessinée  ->  
Comics
Manga
Historique
Réaliste
Fantastique
Science-fiction
Policier - Thriller
Aventure
Humour
Adaptation
Jeunesse
Les grands classiques
Chroniques - Autobiographie
Revues, essais & documents
Entretiens
Illustrations, graphisme et dessins d’humour
Autre

Notre équipe
Littérature
Essais & documents
Philosophie
Histoire & Sciences sociales
Beaux arts / Beaux livres
Jeunesse
Art de vivre
Poches
Sciences, écologie & Médecine
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Bande dessinée  ->  Manga  
 

De l’inconvénient d’être né…
Yoshihiro Tatsumi   Les Larmes de la bête
Vertige Graphic 2004 /  12 € - 78.6 ffr. / 112 pages
ISBN : 2908981874
Imprimer

Ce très bel objet, qui n’est autre que le second recueil d’histoires courtes de Tatsumi publié chez Vertige Graphic, ne faillit pas à la réputation sulfureuse du mangaka. Dans la droite lignée de Coups d’éclat, cette succession de nouvelles dresse le portrait vitriolé de personnages autistiques et souvent accablés de malheur, au visage empreint d’une tristesse indélébile. Silencieux, voire mutiques, ces héros désargentés sont prisonniers d’une réalité affligeante de banalité. Plongés dans le sordide du quotidien, à la fois poignant et poisseux, rongés de culpabilité, ils vivent tant bien que mal leurs fantasmes dans un monde où l’espoir ne semble plus permis.

Ce tableau très noir d’individualités à la dérive ne manque pas de susciter un malaise chez le lecteur, entretenu par des scènes souvent crues où zoophilie, prostitution, viol et nécrophilie font bon ménage. Seul le minimalisme des illustrations, épurées de tout artifice, permet à l’auteur d’éviter l’écueil du racolage facile. Fleurtant habilement avec l’interdit, Tatsumi explore ainsi sans fausse pudeur les profondeurs de l’âme humaine et, peu à peu, des liens invisibles se créent entre ses protagonistes. Tous sont en effet des êtres traqués : que ce soit par leurs proches, par leur conscience, par leur passé ou par leurs angoisses, ces hommes ne connaissent jamais le repos. La femme, dépeinte comme une créature d’une perfidie sans fond, est d’ailleurs presque toujours la cause de ce mal-être. Le coiffeur fétichiste Yamano, la mère culpabilisatrice de Nakamura ou encore Kamiyama et son amour destructeur pour une amante infidèle, tout tend à démontrer que le sexe faible n’est pas vraiment l’avenir de l’homme… Partant de ce triste postulat, les situations insolubles s’accumulent pour ces anti-héros handicapés de la vie.

Cette déroutante fascination de Tatsumi pour l’incongru fait ainsi des Larmes de la bête un véritable ovni dans l’univers du manga, et le consacre comme un maître au génie incontestable.


Océane Brunet
( Mis en ligne le 24/07/2004 )
Imprimer

A lire également sur parutions.com:
  • Coups d'éclat
       de Yoshihiro Tatsumi
  •  
    SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

     
      Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2019
    Site réalisé en 2001 par Afiny
     
    livre dvd