L'actualité du livrerencontre rencontrefemme Samedi 18 août 2018
  
 
     
Le Livre
Bande dessinée  ->  
Comics
Manga
Historique
Réaliste
Fantastique
Science-fiction
Policier - Thriller
Aventure
Humour
Adaptation
Jeunesse
Les grands classiques
Chroniques - Autobiographie
Revues, essais & documents
Entretiens
Illustrations, graphisme et dessins d’humour
Autre

Notre équipe
Littérature
Essais & documents
Philosophie
Histoire & Sciences sociales
Beaux arts / Beaux livres
Jeunesse
Art de vivre
Poches
Sciences, écologie & Médecine
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Bande dessinée  ->  Manga  
 

I love Rock’n Roll
Haruto Umezawa   Bremen, les déjantés (vol. 1) - Run away!
J'ai lu 2004 /  5.80 € - 37.99 ffr. / 216 pages
ISBN : 2-290-34146-0
FORMAT : 11x18 cm
Imprimer

Un soir, alors qu’il termine sa journée de travail dans un petit restaurant de quartier, Hino fait la rencontre d’un étrange garçon, Romio Kasuga. Le jeune punk, en fugue, poursuit un honorable but : devenir quelqu’un de très important (et accessoirement de riche). Hino, de son côté, a quitté le lycée pour devenir musicien. En conflit avec son père, l’adolescent souhaite rapidement s’émanciper et tous deux décident ainsi de quitter leur bled pour tenter leur chance à la capitale. Mais le chemin de la gloire se révèle semé d’embûches et le duo est acculé à revoir momentanément ses objectifs à la baisse. Les voilà donc en train de faire la manche pour survivre…

On pourrait trop rapidement assimiler cette nouvelle série originale et totalement barrée au manga Racaille blues, paru chez le même éditeur : gros mots et bastons ont la part belle dans ce premier tome qui met en scène deux punk déjantés et passablement paumés. Mais la comparaison s’arrête là. Bremen n’appartient en effet pas à cette catégorie de shonen et présente des caractéristiques bien plus attrayantes : ce road movie initiatique aux tonalités rock and roll mise notamment d’avantage sur des personnages charismatiques et touchants, chacun porteur de blessures et d’un vécu personnel mouvementé. Les portraits de Kasuga, mégalo aux rêves d’enfant, et de Reiji, perdu dans de naïfs espoirs, nous dépeignent une jeunesse désargentée en mal d’idéal et de principes. Unis par une seule et même passion, le Rock and Roll, les deux protagonistes noueront des liens d’amitiés extrêmement forts, enrichis au fil du temps par d’insolites rencontres. Cette fédération d’êtres en quête de liberté et d’absolu donne ainsi lieu à de surprenantes situations, aussi absurdes que drôles, qui contrastent avec la noirceur de certains passages. Cette antinomie se retrouve d’ailleurs jusque dans les illustrations, qui alternent un trait très réaliste et un graphisme beaucoup plus imagé, proche du comics. Bien plus complexe qu’il n’y paraît, cette série s’annonce riche en émotions et en surprises.


Océane Brunet
( Mis en ligne le 26/07/2004 )
Imprimer

A lire également sur parutions.com:
  • Racaille blues (vol. 29)
       de Masamori Morita
  •  
    SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

     
      Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2018
    Site réalisé en 2001 par Afiny
     
    livre dvd