L'actualité du livrerencontre rencontrefemme Samedi 18 août 2018
  
 
     
Le Livre
Bande dessinée  ->  
Comics
Manga
Historique
Réaliste
Fantastique
Science-fiction
Policier - Thriller
Aventure
Humour
Adaptation
Jeunesse
Les grands classiques
Chroniques - Autobiographie
Revues, essais & documents
Entretiens
Illustrations, graphisme et dessins d’humour
Autre

Notre équipe
Littérature
Essais & documents
Philosophie
Histoire & Sciences sociales
Beaux arts / Beaux livres
Jeunesse
Art de vivre
Poches
Sciences, écologie & Médecine
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Bande dessinée  ->  Manga  
 

Azimuté !
Haruto Umezawa   Bremen, les déjantés (vol. 2) - Tokyo
J'ai lu 2004 /  5.80 € - 37.99 ffr. / 211 pages
ISBN : 2-290-34148-7
FORMAT : 11x18 cm
Imprimer

Ryô, un travesti aux platform-boots incroyables, vient grossir le groupe formé par Reiji et Romio. Nos deux fugueurs réussissent ainsi, grâce à ce nouveau venu, à assister à un festival de rock local. Mais Kasuga ne peut s’empêcher de monter sur scène pour faire le malin : une panique indescriptible s’ensuit alors, et le trio doit fuir précipitamment, le staff de la sécurité aux fesses. Poursuivant leur voyage pathologique, les adolescents arrivent enfin à Tokyo, où Ryô possède un superbe appartement. Toujours portés par leur désir de former un groupe de rock, Romio et Reiji engagent Ryô comme batteur. Reste à trouver un bassiste : le trio se tourne alors vers Run Fujii, musicien surdoué, ex-membre du sulfureux groupe de hard Sulfuric Acid. Les ennuis ne font alors que commencer…

Décapant et décalé, ce deuxième tome retrace avec emphase et excès les folles aventures de Romio et Reiji, toujours aussi drôles et déroutantes. L’auteur confère une fois de plus à ses personnages une humanité toute particulière, les dotant de caractères entiers et très tranchés. Ces marginaux en quête de notoriété, plongés dans un monde où la loi du Talion accable les plus faibles, font ainsi preuve d’une solidarité attachante et salvatrice. Car Umezawa n’hésite pas, afin d’apporter du crédit à son histoire, à aborder les thèmes de la drogue, de la prostitution, de l’homosexualité et du trans-sexualisme -et même du sado-masochisme- comme par souci d’adhérer le plus possible à une certaine réalité. Sans jugement de valeur ni fausse pudeur, la série s’applique ainsi à faire refléter la vie de trois ados à la dérive, soutenue par un trait maîtrisé aux accents de vérité émouvants : de la bagarre, du sexe (un peu), de l’humour, autant d’ingrédients efficaces qui rendent ce manga musical terriblement séduisant. Menée à un rythme infernal et débordante d’idées étonnantes, cette histoire de « déjantés » impose rapidement sa cadence au lecteur, l’immergeant dans univers atypique et extraordinaire. Captivant !


Océane Brunet
( Mis en ligne le 08/08/2004 )
Imprimer

A lire également sur parutions.com:
  • Bremen, les déjantés (vol. 1)
       de Haruto Umezawa
  •  
    SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

     
      Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2018
    Site réalisé en 2001 par Afiny
     
    livre dvd