L'actualité du livrerencontre rencontrefemme Mercredi 19 septembre 2018
  
 
     
Le Livre
Bande dessinée  ->  
Comics
Manga
Historique
Réaliste
Fantastique
Science-fiction
Policier - Thriller
Aventure
Humour
Adaptation
Jeunesse
Les grands classiques
Chroniques - Autobiographie
Revues, essais & documents
Entretiens
Illustrations, graphisme et dessins d’humour
Autre

Notre équipe
Littérature
Essais & documents
Philosophie
Histoire & Sciences sociales
Beaux arts / Beaux livres
Jeunesse
Art de vivre
Poches
Sciences, écologie & Médecine
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Bande dessinée  ->  Manga  
 

Mon cri est occupationnel
Daisuke Igarashi   Hanashippanashi (tome 1)
Casterman - Manga 2005 /  10,95 € - 71.72 ffr. / 256 pages
ISBN : 2-203-37340-7
FORMAT : 15x21 cm
Imprimer

Voici un recueil de nouvelles au titre imprononçable qui a de quoi laisser pantois. Souvent très courte, toujours surprenante, chacune renferme un goût d’inachevé qui peut –c’est selon- séduire ou franchement agacer. L’auteur s’attache à nous plonger dans des tranches de vie nimbées de merveilleux, auréolées d’une poésie épurée qui suscite un sentiment d’étrangeté, et prend le risque de laisser le lecteur froid face à cet univers somme toute austère et difficile à appréhender.

La lecture de l’œuvre nécessite un certain lâcher prise afin de se laisser porter par l’imagination biscornue de Igarashi, soutenue par une narration traînante et déstructurée. Tel un rêve éveillé, les saynètes offrent un monde sans repères et jouent sur des variations d’ambiances soigneusement orchestrées qui mettent en scène autant de personnages déglingués. Ce discours halluciné, entre prose et folie, se veut l’esquisse de ce que nos sens échouent à nous montrer, exploration opaque de l’invisible et de l’indicible. Cette naïveté confine hélas parfois au ridicule et sombre dans un snobisme contemplatif, voire ennuyeux. Certaines de ces comptines se révèlent toutefois humoristiques, suscitant un univers vertigineux où il est question d’enfants-étoiles, de fiancée du Tonnerre et d’artistes qui momifient des dragons. Probablement n’y a-t-il rien à y comprendre ?


Océane Brunet
( Mis en ligne le 25/01/2006 )
Imprimer
 
SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

 
  Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2018
Site réalisé en 2001 par Afiny
 
livre dvd