L'actualité du livrerencontre rencontrefemme Samedi 20 avril 2019
  
 
     
Le Livre
Bande dessinée  ->  
Comics
Manga
Historique
Réaliste
Fantastique
Science-fiction
Policier - Thriller
Aventure
Humour
Adaptation
Jeunesse
Les grands classiques
Chroniques - Autobiographie
Revues, essais & documents
Entretiens
Illustrations, graphisme et dessins d’humour
Autre

Notre équipe
Littérature
Essais & documents
Philosophie
Histoire & Sciences sociales
Beaux arts / Beaux livres
Jeunesse
Art de vivre
Poches
Sciences, écologie & Médecine
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Bande dessinée  ->  Réaliste  
 

Déracinement
Didier Tronchet   Anne Sibran   Là-bas
Dupuis - Aire Libre 2003 /  12.5 € - 81.88 ffr. / 64 pages
ISBN : 2-8001-3457-7
FORMAT : 24 x 31 cm
Imprimer

Sur les blessures laissées par la guerre d’Algérie, beaucoup a déjà été dit. Là-bas n’est pas qu’une voix de plus sur le sujet. C’est une œuvre poignante, très sensible, l’histoire d’un pied-noir contraint de quitter Alger pour Paris, où il rejoint sa femme enceinte, sa mère et sa sœur. Alain Mercadal arrive en France avec un traumatisme : il a été le seul à ne pas tomber sous les balles lors d’une fusillade de l’OAS, et n’a pas pu protéger un enfant qui s’était réfugié dans ses bras. Ce souvenir le poursuivra toute sa vie. Sa vie ? Désormais, loin des plages de Bab-el-Oued, c’est un pavillon de banlieue, à «47 minutes pile» de Paris et d’un boulot d’assureur quémandé à la société qui l’employait à Alger. C’est une mère qui s’est recréé un bout d’Algérie dans son petit studio pour défier la grisaille de la ville. C’est une sœur qu’il adore mais qui sera bientôt, trop tôt, rongée par la maladie. C’est une fille enfin, Jeanne, la narratrice de cette histoire qui est un hommage à ce père brisé, prisonnier de ses illusions.

Là-bas est une adaptation du roman d’Anne Sibran, Bleu-figuier (Grasset, 1999). L’auteur, ici scénariste, a fait un travail d’écriture remarquable : la voix-off de la narratrice, qui s’adresse à son père, s’efface régulièrement tout au long du récit pour laisser la place aux scènes qu’elle évoque, et pour mieux prendre le relais ensuite. Tout en pudeur et en retenue. Le dessin ne se limite pas à traduire en images les souvenirs de Jeanne, il vient véritablement soutenir la force du récit et en cristalliser l’émotion. Loin de Jean-Claude Tergal et de Raymond Calbuth, on retrouve un Tronchet étonnant, qui utilise des couleurs franches pour restituer l’ambiance des différentes scènes, à la manière expressionniste : alternance de planches à dominantes de jaune, de bleu, de vert, de rouge… A cet égard, Là-bas n’est pas sans rappeler Le quartier évanoui (Glénat, 1994, réédité chez Vents d’Ouest cette année), dont le scénario était signé, là aussi, par Anne Sibran.

Si la guerre d’Algérie et les bleus à l’âme des pieds-noirs sont la toile de fond de cet album, Là-bas se lit aussi – surtout ? – comme le carnet intime d’une fille capable enfin de parler de son père, de parler par son père d’un pays et d’une histoire qui ne sont pas les siens, de parler pour son père de l’homme «que personne n’a vu, en mêlant le visible et l’invisible, ce qu’il aurait pu être et ce qu’il a été.»


Anne Bleuzen
( Mis en ligne le 05/09/2003 )
Imprimer
 
SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

 
  Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2019
Site réalisé en 2001 par Afiny
 
livre dvd