L'actualité du livrerencontre rencontrefemme Vendredi 26 avril 2019
  
 
     
Le Livre
Bande dessinée  ->  
Comics
Manga
Historique
Réaliste
Fantastique
Science-fiction
Policier - Thriller
Aventure
Humour
Adaptation
Jeunesse
Les grands classiques
Chroniques - Autobiographie
Revues, essais & documents
Entretiens
Illustrations, graphisme et dessins d’humour
Autre

Notre équipe
Littérature
Essais & documents
Philosophie
Histoire & Sciences sociales
Beaux arts / Beaux livres
Jeunesse
Art de vivre
Poches
Sciences, écologie & Médecine
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Bande dessinée  ->  Comics  
 

La déprime des super-héros
John Ostrander   John Byrne   Len Wein   JLA : Légendes
Semic books 2004 /  13.90 € - 91.05 ffr. / 152 pages
ISBN : 2848570547
FORMAT : 17 x 26 cm
Imprimer

Dans l’écurie de super-héros DC Comics, la Ligue de Justice (JLA pour les intimes) est certainement la force la plus puissante qui soit : vainqueurs par KO de plusieurs milliers de combats contre diverses forces maléfiques, ils sont quasi invincibles. Mais quelle est la vraie force des super-héros, sinon leur légitimité populaire ? Et qu’est-ce qui différencie deux individus dotés d’un pouvoir qui les place au-dessus des lois de l’humanité (et de la physique), sinon l’assentiment des populations ? Ce sont là les questions soulevées par cet album Légendes, qui met la JLA – entre autres – aux prises avec une puissance dévastatrice et tout aussi incontrôlable, l’opinion publique. Manipulés par Glorious Godfrey, un séide de Darkseid, ennemi traditionnel de Superman, les Américains se lancent dans une croisade anti-héros que les pouvoirs conjoints de Superman, Green Lantern, Flash ou encore Captain Marvel ne peuvent endiguer. Devenus malgré eux des menaces, attaqués par ceux-là même qu’ils défendent, les uns comme les autres sont sur le point de faiblir, à l’instar de Captain Marvel, dont la conscience pure ne supporte pas l’injustice. Les super-héros ont-ils encore un avenir, quand personne ne croit plus en eux, et en les valeurs qu’ils incarnent ? Sont-ils encore des légendes ?

C’est sur ce scénario ambitieux de John Ostrander que John Byrne, dessinateur mythique de Marvel, a monté une histoire efficace même si elle n’évite pas les redites (n’oublions pas que le récit était publié sous forme mensuelle et imposait donc des rappels), voire les incohérences. La critique des foules, ou encore de l’influence des médias, demeure d’ailleurs d’actualité. Les comics ont toutefois bien évolué depuis la première publication, qui date de 1985. Les fans des années 80 retrouveront le graphisme (daté désormais) et le style de leur enfance, ainsi que Ronald Reagan en guest star. L’album est d’autant plus important qu’il est la suite de la série Crisis on infinite earths (publiée également en quatre tomes chez Semic Books), par laquelle la DC avait rationalisé ses diverses productions en leur donnant une cohérence d’ensemble (autrement dit : on casse tout et on garde les meilleurs morceaux !). On redécouvre donc avec d’autant plus de plaisir les héros survivants (même si certains, comme Green Lantern, ont mal tourné). Bref, passé le choc visuel de ce retour aux années 80, l’album se laisse lire comme le témoignage d’une époque passée certes, mais très innovante, des comics.


Gilles Ferragu
( Mis en ligne le 17/04/2004 )
Imprimer
 
SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

 
  Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2019
Site réalisé en 2001 par Afiny
 
livre dvd