L'actualité du livrerencontre rencontrefemme Mercredi 20 février 2019
  
 
     
Le Livre
Bande dessinée  ->  
Comics
Manga
Historique
Réaliste
Fantastique
Science-fiction
Policier - Thriller
Aventure
Humour
Adaptation
Jeunesse
Les grands classiques
Chroniques - Autobiographie
Revues, essais & documents
Entretiens
Illustrations, graphisme et dessins d’humour
Autre

Notre équipe
Littérature
Essais & documents
Philosophie
Histoire & Sciences sociales
Beaux arts / Beaux livres
Jeunesse
Art de vivre
Poches
Sciences, écologie & Médecine
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Bande dessinée  ->  Fantastique  
 

Mille et une vies
Olivier Supiot   Les Aventures oubliées du Baron de Münchausen (tome 1) - Les Orientales
Vents d'ouest - Equinoxe 2006 /  13 € - 85.15 ffr. / 56 pages
ISBN : 2-7493-0261-7
FORMAT : 23,5 x 31,2 cm
Imprimer

Comme Terry Gilliam avant lui, Olivier Supiot sort de sa retraite le légendaire Baron de Münchausen pour une nouvelle ribambelle d’histoires abracadabrantes et toujours difficiles à croire pour qui l’écoute. Il faut dire que le volubile soldat allemand a prétendu avoir vécu des aventures plus insensées les unes que les autres : un voyage à bord d’un boulet de canon, une virée sur la Lune, ou encore une extirpation d’une mare en se tirant par ses propres cheveux… Les exploits consignés ont fait du Baron l’un des personnages les plus sympathiques de la littérature populaire, sa verve et son imagination apportant à chacune de ses péripéties un caractère à la fois joyeux et d’un enivrant onirisme.

Habitué du monde des rêves et de la fantaisie, Olivier Supiot (Marie Frisson) s’emploie donc à faire revivre sur ses planches le sympathique soldat allemand en lui imaginant de nouvelles aventures sur-mesure et parfaitement dans l’esprit. Voilà donc le Baron fait prisonnier d’un riche Sultan quelque part en Orient. L’homme qui connaît la légende de Münchausen lui propose un marché : si le Baron parvient à raconter quelques histoires crédibles, il sera libéré, sinon sa tête sera tranchée. « Si je devais tout te raconter, il me faudrait plus de mille nuits… », répond le confiant Baron avant de se lancer dans le récit de ses dernières pérégrinations fantastiques, tel une nouvelle Shéhérazade.

Si l’album se lit sans déplaisir c’est aussi malheureusement sans grande passion. Les histoires souffrent d’une certaine désuétude et les exploits du Baron ne s’aventurent que rarement loin des sentiers rebattus de l’imaginaire : serpent de mer, île déserte habitée par une géante, rencontre avec des spectres et confrontation avec la Mort. Certes, la fantaisie est bien au rendez-vous, mais elle butte le plus souvent sur un manque d’originalité quelque peu handicapant. L’album louvoie ainsi entre références littéraires (Les Mille et une nuits, Robinson Crusoé), légendes du folklore et humour absurde sans jamais réellement trouver une identité propre et singulière.

Réalisé en couleurs directes par Supiot (auréolé en 2003 du prix du Meilleur Dessin à Angoulême pour le superbe Dérisoire), l’album souffre aussi de quelques hésitations graphiques décevantes. On connaît l’auteur beaucoup plus à l’aise avec le grotesque et le monstrueux rigolo qui fait tout le charme des aventures de Marie Frisson. Ici, le trait hésite entre réalisme, couleurs soignées et dessin jeté : le mélange ne prend hélas jamais complètement et même si plusieurs planches sont d’une belle qualité, l’ensemble donne parfois une désagréable impression d’un travail quelque peu approximatif.

Une semi déception donc pour ce premier opus, mais qui n’empêchera pas les amoureux de voyages fantastiques et de légendes incroyables d’attendre la suite de ces aventures oubliées…


Alexis Laballery
( Mis en ligne le 03/09/2006 )
Imprimer
 
SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

 
  Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2019
Site réalisé en 2001 par Afiny
 
livre dvd