L'actualité du livrerencontre rencontrefemme Dimanche 16 décembre 2018
  
 
     
Le Livre
Bande dessinée  ->  
Comics
Manga
Historique
Réaliste
Fantastique
Science-fiction
Policier - Thriller
Aventure
Humour
Adaptation
Jeunesse
Les grands classiques
Chroniques - Autobiographie
Revues, essais & documents
Entretiens
Illustrations, graphisme et dessins d’humour
Autre

Notre équipe
Littérature
Essais & documents
Philosophie
Histoire & Sciences sociales
Beaux arts / Beaux livres
Jeunesse
Art de vivre
Poches
Sciences, écologie & Médecine
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Bande dessinée  ->  Chroniques - Autobiographie  
 

Au quotidien
Mathieu Sapin   Feuille de chou (tome 3) - Journal d’un journal
Delcourt - Shampooing 2011 /  14.95 € - 97.92 ffr. / 123 pages
ISBN : 978-2-7560-2736-4
FORMAT : 19x22 cm
Imprimer

Et revoilà Mathieu Sapin, « envoyé spécial » (et non pas « fouineur ») à Libération : après avoir raconté, dans Feuille de chou 1 et 2, la réalisation de Gainsbourg, vie héroïque, puis sa sortie, le dessinateur – spécialiste de mega krav-maga et de savants fous – revient au reportage dessiné, un genre voisin du journal dessiné et désormais joliment représenté (notamment par la collection Shampooing) dans le paysage BD français.

Un reportage donc, dans les entrailles d’un grand quotidien : Libération, « Libé »… Accrédité, intégré, promené, Mathieu Sapin a voulu capter l’esprit du journal, à travers les portraits de ceux qui le font vivre (journalistes et rédacteurs, certes, mais également l’archiviste « barbu », les photographes ou encore le personnel d’accueil). Libé se définissant comme un journal différent, ayant la porte ouverte (au sens propre) sur le monde, Mathieu Sapin l’a pris au mot. Evoluant dans les méandres de l’immeuble – un ancien parking – et de l’actualité (et il y a de quoi faire dans cette année 2011), il entraîne le lecteur dans la construction des numéros, le faisant assister aux conférences de rédaction, aux préparatifs divers, aux reportages, aux débats et coups de gueule entre rédacteurs (mention spéciale pour Pierre Marcelle, spécialiste du genre). Avec lui, on cause politique, actualité, on s’interroge, on s’exclame. Le constat immédiat, c’est celui d’une activité fiévreuse, d’une tension permanente entre le timing du numéro et celui de l’actualité : la mort de Ben Laden, le Libé des écrivains confronté à l’affaire de Fukushima, le festival de Cannes (déjà entrevu par Sapin) vu avec un badge rose et une carte blanche, le début de la campagne électorale au PS, le procès Colonna ou la Lybie en révolte. De février à juin 2011, on découvre quelques belles tranches de vie dessinées, en sympathie mais pas sans un regard critique. Le « off » côtoie le « in » : on rira – jaune - des rumeurs sur DSK en avril 2011, on respirera l’air (suranné ?) du journalisme héroïque avec une interview de Bob Woodward (dénicheur du scandale du Watergate…), on se promène à Matignon et sur la croisette, on dénonce la tyrannie des statistiques politiques.

Le reportage commence avec un moment important de la vie du journal : le départ de Laurent Joffrin et son remplacement par Nicolas Demorand… un changement de direction qui fait sens, et qui permet au dessinateur-reporter de saisir le sens du changement. Il s’achève avec l’été et une fête. Mais entre-temps, que de vie, que d’agitation, que de débats : démonstration que le journaliste est plus qu’un témoin, et bien un acteur, à part entière, dont la subjectivité vaut engagement.

Cette troisième feuille de chou est aussi réussie que les précédentes : le charme en revient déjà à Mathieu Sapin reporter, en ce qu’il se présente comme un Candide, plongé dans un monde qu’il s’attache à expliquer (à se faire expliquer plutôt). La pédagogie va de pair avec un humour discret – qui commence par cette manière de se représenter, en une sorte d’Humpty Dumpty égaré dans le monde réel – et une fantaisie bonhomme. Le dessin, brossé mais toujours soigné, l’attention porté à quelques personnages (notamment les portraits « Hors contexte », qui donnent un visage et entendent capter quelque chose d’un des acteurs de Libé) donnent à l’ouvrage son rythme, son charme. Une réussite donc, et une bande dessinée passionnante pour (re)découvrir avec finesse la magie des grands quotidiens…


Gilles Ferragu
( Mis en ligne le 01/11/2011 )
Imprimer

A lire également sur parutions.com:
  • Feuille de chou (tome 2)
       de Mathieu Sapin
  • La Fille du savant fou (tome 3)
       de Mathieu Sapin
  • Supermurgeman (tome 3)
       de Mathieu Sapin
  •  
    SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

     
      Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2018
    Site réalisé en 2001 par Afiny
     
    livre dvd