L'actualité du livrerencontre rencontrefemme Mardi 25 juin 2019
  
 
     
Le Livre
Bande dessinée  ->  
Comics
Manga
Historique
Réaliste
Fantastique
Science-fiction
Policier - Thriller
Aventure
Humour
Adaptation
Jeunesse
Les grands classiques
Chroniques - Autobiographie
Revues, essais & documents
Entretiens
Illustrations, graphisme et dessins d’humour
Autre

Notre équipe
Littérature
Essais & documents
Philosophie
Histoire & Sciences sociales
Beaux arts / Beaux livres
Jeunesse
Art de vivre
Poches
Sciences, écologie & Médecine
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Bande dessinée  ->  Aventure  
 

Pas de retraite pour Carmen
Fred Duval   Didier Cassegrain   Code Mc Callum (tome 2) - Spectre
Delcourt - Neopolis / Série B 2007 /  12.90 € - 84.5 ffr. / 48 pages
ISBN : 978-2-7560-0465-5
FORMAT : 24x32 cm
Imprimer

Carmen Mc Callum est une sorte d’institution, ou, en tous les cas, un beau succès de bande dessinée : les aventures de la jolie mercenaire du futur et de Travis, son équivalent masculin, font désormais les beaux jours du label Série B. Et comme de juste avec une héroïne, son passé mystérieux intrigue : les amateurs de préquelle ont donc pu récemment découvrir Code Mac Callum, qui évoque la jeunesse de Carmen. Pour le coup, Gess a passé ses pinceaux à Didier Cassegrain, lequel s’en tire impérialement, avec un trait à la fois très épuré et très inspiré, qui avait déjà fait sensation dans Tao Bang. Quant au scénario, on reste dans les mains de Fred Duval, le père de la série : du velours…

Carmen est donc plus jeune, plus innocente, plus amoureuse aussi : par amour pour un rocker, elle a abandonné ses armes, s’est installée dans un village perdu en Espagne où, entre corridas et concerts, le temps s’écoule doucement. Oui mais… la voie des armes ne se quitte pas aisément : entre le MI6 et un tueur spectral à la solde d’une organisation bien mystérieuse, Carmen va devoir apprendre la dure réalité du précepte évangélique concernant les gens qui tirent l’épée. Et l’on croise par ailleurs son père, éminence grise de l’IRA… c’est donc de famille ! Le destin de Carmen est en marche, et ce n’est certainement pas celui d’un manager rock…

Voilà un album bien tourné : un air d’insouciance dans un premier temps, un climat insidieusement tendu par la suite, puis une fin apocalyptique qui fait basculer la Mc Callum dans un délire camé et psychopathe. Une progression dramatique bien menée, un assassin prometteur (le spectre), un complot bizarre dans les services secrets anglais… Il y a encore du chemin pour façonner la froide mercenaire de la série principale, mais on a l’impression qu’avec cet album, un peu comme Anakin Skywalker dans Star Wars II, le premier massacre déclenche tout un tas d’événements qui aboutiront à la Carmen initiale… Prometteur.


Gilles Ferragu
( Mis en ligne le 07/05/2007 )
Imprimer

A lire également sur parutions.com:
  • Carmen Mc Callum (tome 5)
       de Gess , Fred Duval , Isabelle Rabarot
  • Travis (tome 7)
       de Fred Duval , Christophe Quet , Pierre Schelle , Stéphane Rosa
  •  
    SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

     
      Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2019
    Site réalisé en 2001 par Afiny
     
    livre dvd