L'actualité du livrerencontre rencontrefemme Mercredi 24 avril 2019
  
 
     
Le Livre
Bande dessinée  ->  
Comics
Manga
Historique
Réaliste
Fantastique
Science-fiction
Policier - Thriller
Aventure
Humour
Adaptation
Jeunesse
Les grands classiques
Chroniques - Autobiographie
Revues, essais & documents
Entretiens
Illustrations, graphisme et dessins d’humour
Autre

Notre équipe
Littérature
Essais & documents
Philosophie
Histoire & Sciences sociales
Beaux arts / Beaux livres
Jeunesse
Art de vivre
Poches
Sciences, écologie & Médecine
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Bande dessinée  ->  Aventure  
 

47 ans après et toujours jaune
 Coria   Henri Vernes   Bob Morane : Yang = Yin
Le Lombard 2000 /  9.47 € - 62.03 ffr. / 48 pages
ISBN : 2-8036-1509-6
FORMAT : 23 X 31
Imprimer

Bob Morane est un type formidable : il a déjà épuisé trois dessinateurs, abruti leur successeur et déboisé, en plus de 30 millions d’exemplaires de sa version livre, des dizaines de forêts. Mais rien n'y fait, il persiste encore aujourd’hui à vivre les mêmes aventures hautes en couleurs et pauvres en surprises. La règle en est simple: un coup, les méchants sont des dinosaures, et le coup d'après, ce sont les chinetoques qui s'y collent. Généralement, le titre de l’album permet au lecteur pressé de savoir dans quel genre il se situe sans même avoir besoin de le lire.


Pendant encore quelques années, on le suppose, Bob va rester un héros du XXè siècle : le matin, par exemple, il se flanque un bâton déodorant sous les aisselles tout en répondant au téléphone à "un des chefs de la C.I.A., ami de Morane"(p. 21). Comme il fait aussi partie de l’histoire littéraire du siècle qui s’achève, il pratique spontanément le monologue intérieur : dans leur correspondance, Larbaud et Joyce en avaient attribué la paternité à Henri Dujardin (Les lauriers sont coupés), on imagine leur émerveillement s'ils avaient pu contempler le parti que la postérité allait en tirer…


Du coup, chaque case peut se lire à trois niveaux : le dessin représente Bob en train de casser du Chinois, tandis qu'une vignette nous apprend que Bob se débarrasse d'un Chinois, ce qui ne l'empêche pas de penser en même temps que ce Chinois ne va pas faire long feu. On l'a compris, c'est de nouveau le péril jaune qui menace l’humanité blanche, et le lecteur qui naïvement voudrait croire que non, que son imagination lui joue des tours, se voit nettement mis en garde : "Et si je vous disais que le sort de l'humanité pourrait dépendre de vous, Mister Morane ?" demande avec inquiétude un espion perspicace à la page 15.


Pour donner un vernis d’actualité à ce fantasme récurrent, la menace asiatique est désormais incarnée par les fameuses Triades qui, sans Bob, s'empareraient volontiers du pouvoir déliquescent de la Chine de l'après Deng Xiao Ping. Et voila le coup d'audace scénaristique : Bob, qui n'est pourtant pas devenu fou, va devoir sauver une jeune espionne communiste ! Il est vrai que la nature, pour se rattraper de l'avoir fait naître chez les méchants, l'a dotée d’une poitrine peu chinoise (mais qu'on se rassure, fidèles à la devise toujours respectée du Lombard, "pour les jeunes de 7 à 77 ans", les auteurs ne quittent jamais le terrain rassurant de la suspicion raciale pour celui de la grivoiserie).


L'amateur de Bob Morane y trouvera donc son compte, pour l'amateur de BD on conseillera plutôt de relire le Bob Marone de Yann et Conrad.


Nicolas Balaresque
( Mis en ligne le 09/11/2000 )
Imprimer
 
SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

 
  Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2019
Site réalisé en 2001 par Afiny
 
livre dvd