L'actualité du livrerencontre rencontrefemme Mercredi 19 décembre 2018
  
 
     
Le Livre
Bande dessinée  ->  
Comics
Manga
Historique
Réaliste
Fantastique
Science-fiction
Policier - Thriller
Aventure
Humour
Adaptation
Jeunesse
Les grands classiques
Chroniques - Autobiographie
Revues, essais & documents
Entretiens
Illustrations, graphisme et dessins d’humour
Autre

Notre équipe
Littérature
Essais & documents
Philosophie
Histoire & Sciences sociales
Beaux arts / Beaux livres
Jeunesse
Art de vivre
Poches
Sciences, écologie & Médecine
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Bande dessinée  ->  Les grands classiques  
 

Le Pont du Carrousel
Jean Doisy   André Moons    Al   Le petit théâtre de Spirou
Dupuis 2018 /  24.95 € - 163.42 ffr. / 48 pages
ISBN : 978-2-8001-7488-4
FORMAT : 25x35 cm
Imprimer

Pendant la seconde guerre mondiale, les volontés de publication des éditions Dupuis se retrouvèrent mises à mal. Jean Doisy, principal rédacteur de Spirou, eut alors l'idée de proposer à André Moons, qu'il avait rencontré par ses activités de résistant, de constituer un théâtre de marionnettes. C'est là que les aventures de Spirou trouveront un nouveau public, là aussi que le personnage de Fantasio va s'affirmer : les spectacles du Farfadet, entre 1942 et 1945, forment donc un chaînon manquant essentiel dans l'histoire du héros et de sa revue.

Avec Le Petit Théâtre de Spirou, l'adaptation de certains de ces textes par Séverin sous le bref pseudonyme de Al permet à la fois d'accéder à tout un pan du passé et d'y trouver le plaisir rétro de la reconstitution, le tout dans un livre-objet resplendissant.
Il est toujours curieux de lire une adaptation théâtrale en bande dessinée. Celle-ci a la particularité de nous faire découvrir un texte inédit ; le plan fixe, la grande taille des bulles, servent donc un programme fantôme que nous ne faisons qu'apercevoir. Il faut imaginer, entre deux répliques de Spirou, les applaudissements des enfants et l'animation d'un théâtre de Guignol.

Les récits sont naïfs, empreints d'une morale datée (Spirou et les fantômes s'attaque aux Infidèles et à la révolution de 1830), mais valent bien ceux de Rob-Vel ou les premiers de Jijé. Dans la première pièce, Spirou est embauché chez un antiquaire où il abîme une momie de grande valeur. Puis Fantasio cherche vainement à écrire un article avec l'aide de Spip. Enfin Tif et Tondu s'essayent à l'autosuggestion. Les textes semblent souvent écrits au fil de la plume, jouant avec les personnages plutôt que leur prêtant des aventures comparables aux bandes dessinées. Jean Doisy y trouve enfin le titre d'auteur réel de Spirou, que nous répugnions toujours à lui donner. Il évoque au passage les personnages du journal : non seulement Spirou, Tif et Tondu, mais aussi le Fureteur ou Valhardi. Naît ainsi un espace lié au journal, où les héros se croisent et semblent vivre ensemble. On retrouve le plaisir des couvertures de recueils signées Franquin, à peine postérieures, ou de l'ambiance, nettement plus tardive, de la rédaction de Gaston. Mais ce qui nous touche le plus, c'est encore Fantasio dans sa première apparition visuelle, concrète et pleine d'esprit. Jijé ne l'a pas encore pris en main, et il apparaît là dans tout son jus originel, drôle et charmant.

Si le livre est passionnant, on ne peut que regretter de ne pas voir plus de photographies d'époque, ni de connaître l'origine des différentes parties du texte. Il faut ouvrir en parallèle l'indispensable premier volume de La Véritable Histoire de Spirou pour mieux comprendre le décor et son envers. Certains lecteurs ont même pu se demander, semble-t-il, s'il ne s'agissait pas d'un faux ancien à la manière des deux premiers albums de Spirou signés Al. La preuve que ce récit authentique échauffe notre imagination, et que Séverin s'affirme de plus en plus comme un dessinateur incontournable.

Derrière Doisy, Moons et Al, Christelle et Bertrand Pissavy-Ivernault basculent tranquillement du rôle de critique à celui d'éditeur. L'enthousiasme autour de leur Véritable Histoire, et le regain de création actuel autour de l'école de Marcinelle évoquent un peu la vogue de la ligne claire dans les années 1980 : un moment où le patrimoine s'installe comme une racine consciente. Spirou fait bel et bien partie de nos pères fondateurs.


Clément Lemoine
( Mis en ligne le 10/10/2018 )
Imprimer

A lire également sur parutions.com:
  • La véritable histoire de Spirou (tome 1)
       de Christelle et Bertrand Pissavy-Ivernault
  • Spirou par Rob-Vel
       de Rob-Vel
  • A tous les coups c'est Spirou
       de Al Séverin
  •  
    SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

     
      Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2018
    Site réalisé en 2001 par Afiny
     
    livre dvd