L'actualité du livrerencontre rencontrefemme Jeudi 19 juillet 2018
  
 
     
Le Livre
Bande dessinée  ->  
Comics
Manga
Historique
Réaliste
Fantastique
Science-fiction
Policier - Thriller
Aventure
Humour
Adaptation
Jeunesse
Les grands classiques
Chroniques - Autobiographie
Revues, essais & documents
Entretiens
Illustrations, graphisme et dessins d’humour
Autre

Notre équipe
Littérature
Essais & documents
Philosophie
Histoire & Sciences sociales
Beaux arts / Beaux livres
Jeunesse
Art de vivre
Poches
Sciences, écologie & Médecine
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Bande dessinée  ->  Jeunesse  
 

La vie privée des monstres
Teresa Valero   Juanjo Guarnido   Sorcelleries (tome 1) - Le Ballet des mémés
Dargaud 2007 /  9.25 € - 60.59 ffr. / 48 pages
ISBN : 9 782205-060058
FORMAT : 22,5 x 30 cm
Imprimer

Quand elles ne passent pas leur temps à embêter les humains, les sorcières se reposent, font des potions, fantasment sur des acteurs à la mode, et préparent les soirées branchées comme le bal de Walpurgis (une fois par siècle)… Et plus généralement, elles se disputent et s’ennuient un peu. C’est en tous les cas la situation de Fébris, Brygia et Sortiléga, trois sorcières typiques (balais volants, pustules et verrues, chaudron qui fume, robe noire et nez crochu… et caractère de cochon) qui ne savent plus trop quoi faire depuis que leur nièce, Panacéa, vole de son propre balais. Et le retour de la belle Panacéa, mariée à une sorte de publicitaire au sourire hollywoodien, et mère d’une délicieuse ado gothique, n’a rien d’une partie de plaisir. Mais le pire est à venir : dans le royaume voisin (et ennemi) des fées, on a égaré un bébé fée justement, et du genre puissant encore…Chez qui ce petit être délicieux et bourré de magie pourrait-il aller se réfugier ? et combien de dégâts est-il en mesure de causer ?

Un album de fantasy dessiné par le papa de Blacksad, on l’attendait un peu au tournant : « Le Ballet des mémés », premier tome de Sorcelleries, va donc attirer forcément la curiosité. Une question se pose : Guarnido a-t-il bien fait de délaisser son univers de matous teigneux ? Le graphisme est impeccable, mais un peu sans ce supplément d’âme qui a fait la renommée de Blacksad : c’est une honnête série comique, qui flirte avec la caricature sans trop se démarquer de la production de masse dans le genre. Certes, tout cela est bien fait, une mise en scène impeccable, de jolie couleurs, des clins d’œil en pagaille (depuis les Bisounours jusqu’à Harry Potter)… mais on était peut être en droit d’attendre un peu plus de ce dessinateur surdoué, non ? Quant au scénario, il est à l’aune du graphisme : efficace et sympathique. Il fait sourire à défaut d’être drôle et ne convaincra pas les fans du genre, au-delà de l’adolescence. Un album qui vise peut être un public plus enfantin qu’adulte alors ? On attendait une série à la Terry Pratchett (avec ses soeurcières), et l’on se retrouve avec un ouvrage un peu mince, qui compte beaucoup sur le comique visuel (les caricatures) et quelques scènes de bagarres magiques un brin délirantes. C’est sage, visuellement et scénaristiquement, pour ne pas dire un peu décevant… encore un coup des sorcières ?


Gilles Ferragu
( Mis en ligne le 28/01/2008 )
Imprimer

A lire également sur parutions.com:
  • Blacksad, tome 1
       de Juan Diaz Canales , Juanjo Guarnido
  •  
    SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

     
      Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2018
    Site réalisé en 2001 par Afiny
     
    livre dvd