L'actualité du livrerencontre rencontrefemme Mardi 23 avril 2019
  
 
     
Le Livre
Jeunesse  ->  
Avant 18 mois
A partir de 18 mois
A partir de 3 ans
A partir de 4 ans
A partir de 5 ans
A partir de 7 ans
A partir de 10 ans
Adolescents
Tout-carton / en tissu
Livres animés & Jeux
Albums
Romans historiques
Romans d'aventures
Romans classiques
Romans policiers
& frissons
Romans sentimentaux
Romans SF
& fantastique
Bande dessinée
Les grands classiques
Contes & légendes
Poésie & comptines
Documentaires
Guides divers
Activités & Loisirs créatifs
Livres-CD

Notre équipe
Littérature
Essais & documents
Philosophie
Histoire & Sciences sociales
Beaux arts / Beaux livres
Bande dessinée
Art de vivre
Poches
Sciences, écologie & Médecine
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Jeunesse  ->  Albums  
 

Une étoile brille
Rachel Hausfater   Olivier Latyk   Le Petit garçon étoile
Casterman - Les albums Casterman 2014 /  13.95 € - 91.37 ffr. / 30 pages
ISBN : 978-2-203-08356-1
FORMAT : 23,6 cm × 31,4 cm
Imprimer

Sur un sujet difficile, la Shoah, un superbe album dont le texte est de Rachel Hausfater qui l’a dédié «A mon père, qui brille», et les illustrations d’Olivier Latyk. Paru en 2001, l’album est aujourd’hui réédité par les éditions Casterman.

Les deux auteurs ont réussi l’exploit d’être à la fois précis et allusifs : comment dire la Shoah à un public de jeunes enfants ? Le choix de la forme narrative est le conte et comme dans un conte classique on commence à l’imparfait : «C’était un petit garçon qui ne savait pas qu’il était une étoile. Mais on le lui a dit». Texte sur la page de gauche, à droite une illustration pleine page : un petit garçon vêtu de bleu, avec une écharpe rouge et une jolie étoile jaune qui brille, fait voguer un bateau sur la mare sur laquelle se reflète sa maison blanche et rouge.

Un univers dont l’étrangeté s’impose immédiatement : le ciel est bleu, il fait encore jour mais le soleil est bas derrière la maison et pourtant les étoiles brillent dans le ciel, un arbre mort sur lequel est perché un oiseau tourné vers la gauche. Un univers qui évoque Magritte et les surréalistes. La part de ciel qui occupe les deux tiers de la page va s’amenuiser dans les pages suivantes, le petit garçon apprend qu’il est étoile mais «cette «étoile avait trop de bras», et le jeune lecteur peut comparer avec les étoiles du ciel et se poser des questions…

Tout comme le jeune garçon qui devient tout rouge de la honte imposée, et le ciel disparaît pour laisser place à une troupe de soldats au brassard croix gammée, avec une silhouette qui évoque de façon précise Hitler. La chasse aux hommes et aux femmes étoiles et à leurs étoilons commence : un long train, des bâtiments, une fumée bleue chargé des étoiles, qui en sort et s’élève dans la nuit noire, puis s’éteint...

Et le petit garçon ? Caché, il sera sauvé avec d’autres enfants, jusqu’à un jour où il put enfin sortir : «Heureusement, des gens nouveaux l’entourèrent, un peu soleils, un peu étoiles. Ils lui réapprirent à vivre au grand jour». Et à la dernière page, le petit garçon promène son bateau dans un joli jardin public, sous un ciel dont toutes les étoiles ont six branches… Assis sur un banc, un monsieur vêtu de bleu, écharpe rouge, regarde l’enfant de loin : l’enfant qu’il a été ?...

Un album poétique, avec une parfaite correspondance entre texte et illustration, à recommander vers 6/7 ans.


Marie-Paule Caire
( Mis en ligne le 19/03/2014 )
Imprimer
 
SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

 
  Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2019
Site réalisé en 2001 par Afiny
 
livre dvd