L'actualité du livrerencontre rencontrefemme Jeudi 20 septembre 2018
  
 
     
Le Livre
Jeunesse  ->  
Avant 18 mois
A partir de 18 mois
A partir de 3 ans
A partir de 4 ans
A partir de 5 ans
A partir de 7 ans
A partir de 10 ans
Adolescents
Tout-carton / en tissu
Livres animés & Jeux
Albums
Romans historiques
Romans d'aventures
Romans classiques
Romans policiers
& frissons
Romans sentimentaux
Romans SF
& fantastique
Bande dessinée
Les grands classiques
Contes & légendes
Poésie & comptines
Documentaires
Guides divers
Activités & Loisirs créatifs
Livres-CD

Notre équipe
Littérature
Essais & documents
Philosophie
Histoire & Sciences sociales
Beaux arts / Beaux livres
Bande dessinée
Art de vivre
Poches
Sciences, écologie & Médecine
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Jeunesse  ->  Contes & légendes  
 

Deuil de la mère
Joël Pommerat   Roxane Lumeret   Cendrillon
Actes Sud Junior - Heyoka Jeunesse 2012 /  16 € - 104.8 ffr. / 96 pages
ISBN : 978-2-330-00555-9
FORMAT : 15,0 cm × 20,5 cm
Imprimer

Dans la collection de pièces de théâtre pour la jeunesse Heyoka-Jeunesse, Joël Pommerat, auteur et metteur en scène, revisite le conte traditionnel Cendrillon.

Ici Cendrillon se nomme Sandra (surnommée par les méchantes filles de la marâtre Cendrier), et l’action se passe de nos jours. On est au cœur d’une famille recomposée ou en voie de recomposition puisque, après la mort de sa femme, la mère de Sandra, le père vient s’installer chez celle qu’il veut épouser. Belle, cherchant à tout prix à paraître jeune, et à suivre les modes, celle-ci vit avec ses deux filles dans une maison d’architecte tout en verre.

D’emblée, l’accueil fait à Sandra est mauvais, mais Sandra, obsédée par la mort de sa mère et les derniers mots que celle-ci lui a adressés, rongée de culpabilité à l’idée qu’elle pourrait oublier sa mère, va au devant de la situation d’esclave ménagère dans laquelle on va la placer.

Tout en suivant les grandes lignes du conte, Joël Pommerat s’en écarte profondément en axant tout le sens de l'histoire sur le deuil de la mère : Sandra/Cendrier comme le jeune prince sont orphelins de mère et ni l’un ni l’autre n’accepte cette mort.

La fée, totalement déjantée, va aider, à sa façon, un peu boiteuse, Sandra à retrouver sa liberté en faisant le deuil de sa mère et en comprenant mieux ses dernières paroles. Désormais, elle puisera dans le souvenir de la mort maternelle, non une intense culpabilité, mais au contraire une force nouvelle. Et c’est ainsi qu’elle pourra aider le prince et son père le roi, tandis que la méchante marâtre sombre définitivement, devenant quasiment objet de compassion. Sandra et le prince ne se marieront pas mais resteront amis...

Vers 12 ans.


Marie-Paule Caire
( Mis en ligne le 05/09/2012 )
Imprimer
 
SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

 
  Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2018
Site réalisé en 2001 par Afiny
 
livre dvd