L'actualité du livrerencontre rencontrefemme Jeudi 20 septembre 2018
  
 
     
Le Livre
Essais & documents  ->  
Questions de société et d'actualité
Politique
Biographies
People / Spectacles
Psychologie
Spiritualités
Pédagogie/Education
Poches
Divers

Notre équipe
Littérature
Philosophie
Histoire & Sciences sociales
Beaux arts / Beaux livres
Bande dessinée
Jeunesse
Art de vivre
Poches
Sciences, écologie & Médecine
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Essais & documents  ->  People / Spectacles  
 

Derniers fragments
Roger Moore   On ne vit qu'une fois - Souvenirs d'hier et d'aujourd'hui
Hors collection 2017 /  19 € - 124.45 ffr. / 220 pages
ISBN : 978-2-258-14877-2
FORMAT : 15,4 cm × 24,0 cm

Deborah Moore (Préfacier)

Frédéric Albert Levy (Traducteur)

Imprimer

Roger Moore (1927-2017) disparaissait l'an passé après une carrière bien remplie. Flegmatique interprète de James Bond (1971-1985), il fut aussi un acteur de séries télévisées populaires (''Le Saint'', ''Amicalement votre'') et de séries B d’aventures (''Parole d'homme'', Les Oies sauvages'', ''Le Commando de Sa Majesté'') avec souvent des rôles de séducteur charismatique à l'humour très anglais.

C'est un peu l'image qu'il a souhaité laisser au travers des quatre livres qu'il a écrits (dont trois sont à ce jour traduits en français) ; le passionnant My word is my Bond retrace sa carrière cinématographique. Dans On ne vit qu'une fois, ce sont les pensées d'un octogénaire subissant la fuite du temps, qui prédominent dans des pages illustrées de manière très singulière (avec des pensées d'auteurs sur la vieillesse, des illustrations commentées, et des anecdotes de tournages jamais entrepris qui viennent toutes interférer dans le récit). L'acteur de 89 ans revient sur certains aspects de son enfance certes, mais il aborde essentiellement ceux qui ont dangereusement changé depuis sa jeunesse : la technique, le virtuel, la vitesse, mais aussi la décadence qui les accompagne fatalement, la perte inévitable de l'authenticité, de la politesse, des bonnes manières, du savoir-vivre, etc. Moore écrit donc un manuel de survie pour troisième âge (bourgeois) en monde postmoderne, mais toujours avec un humour grinçant et une élégance de Lord anglais.

C'est donc le catalogue du quotidien d'un vieillard (hypocondriaque et soumis à des traitements médicaux quotidiens) que l'ex James Bond met en lumière ici : Moore qui prend l'avion, Moore qui se démène avec Internet, Moore qui séjourne à l'Hôtel, Moore qui va au cinéma, Moore qui perd ses cartes SIM, Moore qui s'endort devant la télé, Moore qui fait tomber son appareil auditif. Sous ces descriptions peu reluisantes d'une fin de vie d’acteur qui fut au plus haut, c'est la description (toujours drôle et subtile) du temps qui passe sur son corps d'ancien séducteur qui le saisit d'effroi. Moore remercie Dieu d’être encore sur terre et d’avoir eu cette vie heureuse, mais comme tout être mortel, il doit s’acclimater aux péripéties qui déterminent la vieillesse et à l’approche de la fin…

Avec saveur, humour et philosophie, l'acteur (toujours garant des principes de courtoisie, de respect et d'humanisme ; il finit d’ailleurs sur l'importance de son rôle d'ambassadeur à l'Unicef) écrit un livre qui se dévore, laissant l'image d'un homme conscient des privilèges et de la chance qui ont couronné sa carrière. Pas grand-chose sur le cinéma, l'argent et les femmes, mais des avis tranchés sur un monde moderne qui court à sa perte. Moore défend des valeurs aujourd'hui bannies, tout en sachant qu'il sera vu comme "un vieux schnock" par des détracteurs plus jeunes (et fatalement plus incultes). Mais il s'en moque et défend sa vision d'une société plus supportable et plus juste.

Ce dernier livre mêle donc anecdotes et chroniques de la vie quotidienne d'un riche retraité anglais au seuil de la mort ; d'ailleurs, celle-ci l'emporta alors que, semble-t-il, l'ouvrage n'était pas achevé. Comme dans sa filmographie inégale, on parcourra ce récit avec légèreté, humour et sensibilité. Ne boudons pas le plaisir de retrouver Roger Moore dans cet ultime clin d’œil littéraire.


Jean-Laurent Glémin
( Mis en ligne le 07/02/2018 )
Imprimer
 
SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

 
  Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2018
Site réalisé en 2001 par Afiny
 
livre dvd