L'actualité du livrerencontre rencontrefemme Samedi 25 mai 2019
  
 
     
Le Livre
Essais & documents  ->  
Questions de société et d'actualité
Politique
Biographies
People / Spectacles
Psychologie
Spiritualités
Pédagogie/Education
Poches
Divers

Notre équipe
Littérature
Philosophie
Histoire & Sciences sociales
Beaux arts / Beaux livres
Bande dessinée
Jeunesse
Art de vivre
Poches
Sciences, écologie & Médecine
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Essais & documents  ->  People / Spectacles  
 

Femme à scandales…
Jean-Michel Décugis, Pauline Guéna & Marc Leplongeon   Mimi
Grasset 2018 /  19 € - 124.45 ffr. / 208 pages
ISBN : 978-2-246-81532-7
FORMAT : 14,1 cm × 20,6 cm
Imprimer

Une biographie non autorisée d’un personnage haut en couleurs : Michèle Marchand, soixante-et-onze ans, surnommée Mimi. Jusqu’à une période récente, cette femme influente était inconnue hors des milieux de la communication. Propriétaire de l’agence de presse Bestimage, à ce titre elle gère tout ou partie de la communication du couple Emmanuel et Brigitte Macron, rencontrés par l’intermédiaire de Xavier Niel, patron de Free. Elle est toute puissante également dans le domaine de la presse «people» dont l’importance ne cesse de croître depuis les début des années 1980.

Brutalement placée sous les feux de la rampe, «Mimi» préfère rester une femme de l’ombre, et, si l’on en croit les trois auteurs de ce livre, elle a usé de tout son pouvoir pour empêcher les différents témoins contactés de s’exprimer sur sa vie, son caractère, etc. Ils se sont sentis menacés, l’appartement de l’un d’eux a été cambriolé sans que rien ne disparaisse. «Les rendez-vous annulés sont nombreux, davantage que pour d’autres reportages sur des sujets qu’on croyait pourtant plus sensibles. (…) Il y a des témoins à la moralité pas tout à fait irréprochable, d’anciens complices en basses oeuvres pour la presse à scandale, des concurrents parfois aigris, dont il faut prendre avec précaution les récits furieux».

Trois auteurs, un grand reporter au Parisien (Jean-Michel Décugis), une romancière (Pauline Guéna) et un journaliste au Point (Marc Leplongeon), ont enquêté sur cette figure singulière du monde parisien. Qu’il y ait trois auteurs entraîne un récit un peu décousu, fait de textes juxtaposés, pour une héroïne romanesque. Une femme influente dont la puissance provient de la gestion habile qu’elle sait faire des photographes et de leurs images. Ainsi, elle est probablement à l’origine de la célèbre photographie prise rue du Cirque, qui révèle au grand public la liaison de François Hollande et de Julie Gayet. Elle sait, semble-t-il, via la presse people, organiser les rumeurs ou les faire taire, et actionner à sa guise son immense réseau.

Hormis ce pouvoir, Mimi a eu une vie étonnante : issue de parents sans histoire (un père coiffeur), Mimi, après une licence de maths, vit avec un garagiste et apprend le métier, découvre le monde de la nuit, puis vit avec Hafed, un ancien détenu ; ils ouvrent un restaurant, lieu de rencontre des membres du service d’Action Civique (le SAC), font un détour par Los Angeles, reviennent en France ; Mimi y effectue un premier passage par la case prison pour des raisons de trafic financier, prison où elle fait des rencontres fortes ; à sa sortie, elle ouvre, dans des parkings, des boîtes de nuit dont une pour lesbiennes à la fin des années 1970 ; elle se sépare d’Hafed, perd tout, puis reconstruit. Elle est aujourd’hui remariée, avec un policier. Son coup de génie : l’intuition du rôle possible de la presse people, à une période, les années 1980, où les politiques deviennent des people comme les autres.

On ne racontera pas tout des aventures surprenantes de cette femme énergique, rarement étouffée par les scrupules, sauf, paraît-il, lorsque des enfants sont en jeu, ce qui la conduit à bloquer des rumeurs fondées concernant le fils d’un personnage puissant «condamné à trente mois de prison pour avoir diffusé des images pornographiques d’enfants sur internet». Le lecteur appréciera… Une femme qui tire son pouvoir de notre fascination pour les images et pour la vie des autres dans une «société du spectacle» et en use à son profit. Ultime phrase du livre : «Il restera ces images qui tournent, passent et se succèdent, ces images qui racontent notre monde, scintillantes en surface, alourdies de notre imaginaire, de nos fantasmes et de secrets que Mimi révélera - ou pas».

A dire vrai, l’enquête des auteurs laisse le lecteur sur sa faim car le personnage apparaît un peu en creux, vu de loin. En revanche, on imagine volontiers un épais «roman-vrai» sur cette personnalité qui sort du commun.


Marie-Paule Caire
( Mis en ligne le 02/01/2019 )
Imprimer
 
SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

 
  Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2019
Site réalisé en 2001 par Afiny
 
livre dvd