L'actualité du livrerencontre rencontrefemme Vendredi 26 avril 2019
  
 
     
Le Livre
Essais & documents  ->  
Questions de société et d'actualité
Politique
Biographies
People / Spectacles
Psychologie
Spiritualités
Pédagogie/Education
Poches
Divers

Notre équipe
Littérature
Philosophie
Histoire & Sciences sociales
Beaux arts / Beaux livres
Bande dessinée
Jeunesse
Art de vivre
Poches
Sciences, écologie & Médecine
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Essais & documents  ->  People / Spectacles  
 

Les révélations explosives d'un truand repenti
Gérard Fauré   Dealer du tout Paris
Nouveau monde 2018 /  17,90 € - 117.25 ffr. / 224 pages
ISBN : 978-2-36942-728-5
FORMAT : 14,0 cm × 21,0 cm
Imprimer

Gérard Fauré est né au Maroc en 1946, d'un père médecin officier de l'armée française et d'une mère berbère. Très vite, il hérite de la forte personnalité de la maman et devient un enfant turbulent voire ingérable. Adolescent, il entre de plein fouet dans la voyoucratie marocaine de l'époque, vivant de trafics, puis de braquages. Débrouillard, malin, chanceux, parlant plusieurs langues, il intègre logiquement le grand banditisme. Et c'est à l'échelle internationale que sa trajectoire de voyou s'étend ; d'abord en Espagne, ensuite en Hollande, enfin en France où il s'associe un temps à Gaëtan Zampa, truand impitoyable de la French Connection, ou encore Francis le Belge, autre figure de parrain marseillais. Le trafic de drogue devient le moyen de s'enrichir vite, de vivre en prince, de collectionner les femmes et les voitures. Entre deux condamnations, deux braquages et deux livraisons de drogue, il poursuit sa vie de trafiquant en usant de malice et des codes d'honneur du métier.

Membre du SAC (Service d'Action Civique) dans les années 70, il participe à des braquages qui financent le groupuscule... sous le haut commandement de Charles Pasqua qui le convoque même pour en assurer certains. Après avoir purgé des peines lourdes (18 ans en tout), il décide de vendre de la cocaïne dans le Paris nocturne et festif des années 80 où quelques vedettes le sollicitent pour qu'il leur procure cette drogue dure très appréciée du milieu mondain. Fauré donne des noms, surtout ceux qui se sont mal comportés et qui ont appuyé ses condamnations pour être eux-mêmes disculpés d'en avoir illégalement consommée.

Cette confession politiquement incorrecte (dont l’auteur précise que le tiers a été censuré par l'éditeur, frileux devant d'éventuels procès) raconte à la fois la vie banalement rocambolesque d’un truand digne de ce nom tout en réglant des comptes avec des personnalités aussi importantes que Chirac, Pasqua, Stéphanie de Monaco ou Johnny Hallyday, tous intiment liés à ses activités illicites avant de l'accuser. Se lisant comme un thriller horrifique (non sans cadavres...), le témoignage de Fauré décrit un monde crépusculaire où l'argent sale, la drogue, la violence, les exécutions (son père aurait été empoisonné par les hommes d'Hassan II), les trahisons, les règlements de compte, les orgies, les liens avec la police, la consommation de drogue, les femmes fatales, sont monnaies courantes. Les faits étant prescrits, Fauré ne se gêne pas pour dénoncer les pratiques scandaleuses, immorales et hors la lois de nos gouvernants ou de nos têtes d'affiche. Pourquoi balancer, lui demande-t-on ? Pour informer et se venger, répond-il...

Quelque part, Fauré brosse le portait d'une société décadente, celle des puissants qui veulent aller au-delà de la puissance en vivant de fric, de drogue et de plaisirs faciles. L'image de ces femmes qui rampaient sur le sol des boites de nuit pour sniffer la coke que Fauré lançait de la scène lors d'une nuit d'orgie, tout en se faisant quasiment violer par les mêmes drogués sans qu'elles s'en offusquent, rendent compte de cette société pervertie, souvent la même qui fait la morale à la télévision en paraissant lisse et honnête avant de dévier totalement hors caméra. Fauré, plutôt que d'être une "balance", règle ce type de comptes, 30 à 40 ans après les faits, en décrivant notamment et de belle manière les différents ravages de la drogue sur les consommateurs fous.

Il saute aux yeux du lecteur médusé par ce type de révélation (les plus graves concernent Jacques Chirac et Charles Pasqua, dans des genres bien différents) qu'un film pourrait naître de ce polar autobiographique. La French de Cédric Jimenez s'intéressait brillamment à Zampa et au juge Michel, assassiné alors qu'il était en train de démanteler le réseau marseillais. Ce livre sulfureux, explosif, qui égratigne le marbre national (Johnny est cité !) détone dans un monde aseptisé, hypocrite, cachant soigneusement au grand public la vérité des puissants. Et en même temps, n’est-ce pas comme un coup d'épée dans l'eau ? Qui se souviendra de ces pages avec le temps ? A côté, ce qui a été révélé des frasques de Strauss-Kahn fait presque sourire !

Gérard Fauré a purgé ses peines et s'est retiré des affaires depuis des années. Il cultive aujourd'hui des fruits bio et se promène dans la nature avec sa femme. Loin des turpitudes des cartels violents, des trafiquants malhonnêtes et des célébrités corrompues.


Jean-Laurent Glémin
( Mis en ligne le 09/01/2019 )
Imprimer
 
SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

 
  Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2019
Site réalisé en 2001 par Afiny
 
livre dvd