L'actualité du livrerencontre rencontrefemme Jeudi 18 avril 2019
  
 
     
Le Livre
Essais & documents  ->  
Questions de société et d'actualité
Politique
Biographies
People / Spectacles
Psychologie
Spiritualités
Pédagogie/Education
Poches
Divers

Notre équipe
Littérature
Philosophie
Histoire & Sciences sociales
Beaux arts / Beaux livres
Bande dessinée
Jeunesse
Art de vivre
Poches
Sciences, écologie & Médecine
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Essais & documents  ->  People / Spectacles  
 

Sexe, drogue, rock & roll et sida
Sandro Cassati   Freddie Mercury. La Légende
City Editions 2018 /  17,90 € - 117.25 ffr. / 250 pages
ISBN : 978-2-8246-1377-2
FORMAT : 15,3 cm × 23,5 cm
Imprimer

Actualité cinématographique oblige (Bohemian Rhapsody, réalisé par Brian Singer, est sorti en France le 31 octobre dernier et a rassemblé jusqu'ici plus de 3 000 000 de spectateurs), Sandro Cassati propose la biographie de Freddie Mercury (1946-1991), le chanteur à la voix haut perchée du groupe Queen.

Cassati, maitre du genre, a déjà écrit des biographies de personnalités aussi différentes que Mère Teresa, Johnny Hallyday, Louis de Funès, Jean Marais, Yves Saint Laurent, Coluche, Yves Montant ou Jean Ferrat. Il s'approprie l'histoire, souvent riche et intense, de ces icônes ayant peu à voir les unes avec les autres, et révèle les grands événements qui ont jalonné leur folle existence.

Dès le début de l'ouvrage, on sent à quel point l'auteur maitrise les codes du genre. D'une écriture simple et efficace, Cassati déploie l'éventail biographique de toute une existence (en passant très vite sur l'enfance, et c'est bien vu), en l'occurrence celle mouvementée et riche en créativité du leader charismatique de l'un des plus grands groupes de rock de tous les temps. De son enfance en Inde à sa mort du Sida à Londres, en passant par de fantastiques tournées et la création d'albums originaux, la trajectoire de Freddie Mercury est passée au peigne fin. Difficile d'extraire la biographie d'un artiste en dehors du groupe, mais la vie dissolue du chanteur - également auteur et compositeur - intervient par intermittence. Entre deux enregistrements, l'homme fait la fête, l'amour, se drogue. Tout cela dissimule en fait une solitude et une fragilité qui l'inspirent pour ses chansons.

Mercury (de son vrai nom Farrokh Bulsara) était à la fois une caricature de chanteur rock et un artiste protéiforme. Sa vie était basée sur les excès auxquels la profession incite : délires financiers, excès de colère, orgies organisées, fêtes démesurées maquillent les aspects plus intimes et sombres d'un créateur surdoué. Conscient des possibilités multiples de la musique et de l'importance de cet art, Mercury tentait de se renouveler à travers des expériences qui dépassaient l'horizon rock-FM auquel il appartenait. En témoignent les deux derniers albums du groupe, alors que Freddie se savait condamné, qui sont d'une inventivité exceptionnelle. Notons également une longue et belle discographie à l'époque où les groupes de rock enregistraient un album tous les deux ans.

S'il fallait résumer, en dehors des succès et la gloire, le groupe a été entaché de problèmes de santé durant toute sa carrière, sur les tournées notamment ; comme un mauvais présage à ce qui allait le stopper définitivement. Bon nombre de concerts furent annulés à cause du guitariste ou du chanteur victime de nodules dans la gorge.

Si l'on n'apprend pas grand-chose de plus que ce que l'on savait déjà sur ce groupe mythique (avec des versions qui diffèrent de celles du film, notamment sur le fameux Live Aid du 13 juillet 1985), Cassati revient longuement sur un amour peu connu du chanteur (et totalement éludé par Brian Singer), pour l'actrice allemande, égérie de Reiner Fassbinder dans les années 70, la comédienne Barbara Valentin (1940-2002) qui, comme son ami, participait à des orgies sexuelles tout en appréciant la compagnie intime du chanteur. Le sida vint mettre un terme à cette arrogance du glam en condamnant la liberté homosexuelle telle qu'elle s'exprimait durant la décennie 70, quand les rendez vous de New-York et Munich, très appréciés du jeune Freddie, amateur de rencontres éphémères, étaient culturellement underground et libertins. Malade à 40 ans, Mercury renonce à tout excès en restant chez lui, en couple, pratiquant le tennis et tentant d'apporter une dernière pierre à l'édifice de son groupe. Il meurt le 24 novembre 1991, après avoir révélé au grand public sa maladie et sorti Innuendo, l'album de tous les tubes.

Sandro Cassati écrit ici une biographie très fidèle à l'esprit de Queen : factuelle, sobre, précise, documentée, jamais tape à l'œil. Elle remplit pleinement son contrat : informer, plaire et faire redécouvrir un groupe hors norme que le principal instigateur, fantasque et démesuré, mort tragiquement du sida à 45 ans, contribua à rendre mythique. Du très bon travail de biographe.


Jean-Laurent Glémin
( Mis en ligne le 14/01/2019 )
Imprimer
 
SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

 
  Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2019
Site réalisé en 2001 par Afiny
 
livre dvd