L'actualité du livre
Littératureet Essais littéraires & histoire de la littérature  

I hate Paris - Petite anthologie du désamour - De Rabelais à Mano Solo
de Anne Reverseau
Parigramme 2013 /  9 €- 58.95  ffr. / 111 pages
ISBN : 978-2-84096-805-4
FORMAT : 13,3 cm × 18,3 cm

Paris en noir

Des livres sur Paris: il en existe par milliers et justement Parigramme est une des meilleures (sinon la meilleure) maisons dditions spcialises dans ce domaine. Mais des livres sur la dtestation affirme de Paris cest plus rare! On aborde donc avec curiosit ce petit ouvrage au titre provocateur, crit par une normalienne qui enseigne la littrature franaise en Belgique, luniversit KU Leuven; le sous-titre: Petite anthologie du dsamour de Rabelais Mano Solo ; l aussi, tout un programme!

Ds la premire phrase de lintroduction le ton est donn: Tout individu arborant un tee-shirt I love Paris est un tranger: cette plaisanterie entendue Paris est symbolique du rapport problmatique de la capitale avec elle-mme. Elle rappelle la boutade de Flaubert, qui rsonne aujourdhui trangement: Ne pouvoir se passer de Paris, marque de btise; ne plus laimer, signe de dcadence (Dictionnaire des ides reues). Alors que les dclarations damour sont de plus en plus discrtes et que les dtracteurs de Paris gagnent en ferveur, serions-nous en pleine dcadence?

Une introduction argumente et intelligente ouvre louvrage qui est complt dune bibliographie, dun index et dune liste de sources. Huit chapitres qui dclinent diffrents paysages parisiens: Paris basse-cour, tristesse, snobisme, ltroit, vulgaire, naufrage, pour finir (de faon logique) par Paris ras-le-bol. Anne Reverseau a regroup autour de ces thmes des citations, le plus souvent assez brves, dauteurs venus de tous horizons, trangers, provinciaux, mais aussi parisiens.

Paris est critiqu ou dtest - pour de multiples raisons et depuis toujours. Sont imbriqus les reproches inhrents toute grande ville: le bruit, la foule, les embarras et divers encombrements, la perte de moralit, la vie extnuante, etc. ; et les reproches spcifiques Paris, ou plus exactement au parisien, vu comme un tre arrogant, fat, insupportable, irrmdiablement snob. Paris est la seule ville du monde o en tous les milieux ne pas connatre une mode est un signe dinfriorit (Nino Frank, S.nob., Bifur, 1930).

Les citations qui disent la dception sont impitoyables: Pour un Guadeloupen nourri de fantasmes sur la Ville Lumire, Paris surprend. Est ce l en vrit la cit tant vante? Pierres tristes des faades, pavs gras luisants de pluie, mtros malodorants pris dassaut par une population miteuse et harasse, bars emplis de soiffards cherchant le rconfort du gros rouge (Maryse Cond, Les Derniers rois mages, 1992). Ville putride, ville ignoble, ville hideuse. Ville triste, lumires tristes dans les rues tristes (Georges Perec, Un homme qui dort, 1967). Paris, ville sans espaces verts ; Giraudoux constate avec une ironie grinante que les cimetires y sont plus nombreux que les espaces verts : Honneur la ville qui prvoit plus doxygne pour ses morts que pour ses enfants! (''Paris et Berlin'', LIntransigeant, 1930). En contrepoint des critiques qui sexpriment chez Rabelais, Rousseau, ou Thomas Dutronc, un autre thme: celui du ''ctait mieux avant'', de la nostalgie : Paris nest plus la cit des Temps Modernes, constate Le Corbusier en 1933 (La Cit radieuse).

Paris ville sale, triste, o les habitants ne savent que courir, mais sont aussi ce peuple de badauds dont se moque Rabelais; et si en fait Paris souffrait dtre trop objet de fantasmes ville imaginaire, rve qui invitablement se fracasse au quotidien ? lire cette anthologie, on se prend douter brivement des charmes de Paris mais laissons la conclusion Alphonse Karr : Le vrai Parisien naime pas Paris, - mais il ne peut vivre ailleurs (Le Diable Paris, 1853) ; et renvoyons le lecteur une utile lecture complmentaire, aux mmes ditions Parigramme: Pierre Antilogus, Je suis parisien... mais je me soigne.

Marie-Paule Caire
( Mis en ligne le 06/05/2013 )
Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2019
www.parutions.com

(fermer cette fenêtre)