L'actualité du livre
Littératureet Littérature Américaine  

La Symphonie du hasard - Livre 2
de Douglas Kennedy
Pocket 2019 /  7,50 €- 49.13  ffr. / 368 pages
ISBN : 978-2-266-29157-6
FORMAT : 11,0 cm × 18,0 cm

Première publication française en mars 2018 (Belfond)

Chloé Royer (Traducteur)


L'année irlandaise

Après le premier tome qui revenait sur la jeunesse d’Alice Burns, et ses difficultés à s’affirmer dans une famille dont le mode de communication était le conflit, ce second tome suit l’héroïne à Dublin, où elle est inscrite comme étudiante en lettres à Trinity College.

Un récit de découvertes et d’apprentissage pour Alice qui expérimente le mode de vie irlandais, les plaisirs de l’indépendance, et savoure un autre lien avec ses parents et son frère aîné, Peter. Si sa mère reste à Newark, son père, lui, travaille au Chili, avec son plus jeune fils. Allende a été assassiné et la dictature impitoyable du général Pinochet s’abat sur le pays, avec la bienveillance des Américains. Ni Alice ni Peter n’approuvent les choix de leur père.

Dans l’immédiat, Alice cherche surtout à s’installer à Dublin, à trouver un logement proche de l’université et à étudier, l’esprit libre. Si ses premiers pas sont difficiles, elle fait vite surface, aidée en particulier par le précieux Desmond, ancien peintre de théâtre, qui l’initie aux arcanes de la ville, sous l’ombre portée de Joyce et d’Ulysse. C’est également lui qui permet de rendre vivable le studio pouilleux qu’elle a déniché tout près de Trinity Collège et qui est géré par un hôte improbable, Sean, qui se veut poète.

Douglas Kennedy décrit bien l’atmosphère d’une Irlande encore pauvre, dans l’effervescence des années 1970 et la guerre civile menée par l’IRA. Comme dans le tome précédent, le récit est aussi prétexte à dresser une fresque historique de ces années, cette fois côté européen, avec un bref passage par Paris où Peter s’est réfugié et où Alice vient le rejoindre. Entre les deux, l’expérience chilienne de Peter, et l’horreur de la répression du régime de Pinochet.

La tension romanesque reprend lorsque surgit à Dublin Carly, l’adolescente qui avait disparu dans le premier tome. Profondément transformée, elle illustre une autre image de la jeunesse de cette période : la rebelle politique qui refuse toute concession. Enfin, une jolie histoire d’amour se noue entre Alice et Ciaran, irlandais du Nord venu poursuivre à Trinity College des études littéraires. Loin de ses parents, Alice entretient désormais de meilleures relations avec eux.

Le troisième tome verra le retour new-yorkais décrit dès les premières pages de la trilogie, qui nous présentait Alice en éditrice. On imagine également qu’on en saura davantage sur le destin du troisième membre de la fratrie, qui au premier tome était en prison…

Un ouvrage agréable à lire, construit autour de personnages attachants.

Marie-Paule Caire
( Mis en ligne le 25/03/2019 )
Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2019
www.parutions.com

(fermer cette fenêtre)