L'actualité du livre
Littératureet Littérature Américaine  

Floride
de Lauren Groff
L'Olivier 2019 /  22,50 €- 147.38  ffr. / 296 pages
ISBN : 978-2-8236-1367-4
FORMAT : 14,0 cm × 20,4 cm

Carine Chichereau (Traducteur)

L’Eden défiguré

Voici le quatrième opus, vigoureux et émouvant, de la déjà célèbre Lauren Groff, à qui l'on doit Fates and Furies - le livre préféré du président Obama lors de sa sortie – et qui vit depuis dix ans en Floride. Un recueil de onze nouvelles qui couvrent des personnages et des lieux différents ; la Floride - ses paysages, son climat, son histoire et son état d’esprit - est le centre de gravité de l'ouvrage.

Une narration électrique décrit ce monde où les tempêtes malmènent des quotidiens très perturbés. Car les plus grandes menaces sont d’ordre humain, émotionnelles et psychologiques. Onze histoires fulgurantes de dérives existentielles donc, entre coups de chaleur, cyclones et nids de serpents venimeux ; des nouvelles hallucinées, peuplées de reptiles hostiles et de spectres, où les héros sont au bord de la rupture. Le soleil brûlant et les nuits poisseuses font fondre les apparences, les ouragans emportent les certitudes et font surgir les esprits des morts.

La première nouvelle, «Espaces vides et fantômes», dépeint le quotidien d’une femme qui court dans son quartier au crépuscule, pour ne pas être une femme qui hurle, pendant que son mari, compréhensif, borde les enfants. Pendant ces promenades, la vie des voisins lui est dévoilée, lumières, querelles, odeurs de cuisine, décors de Noël. «La lune en réalité rit. Mais elle ne rit pas de nous, pauvres humains solitaires car nous sommes bien trop petits, et nos vies trop fugaces pour qu’elle remarque seulement notre présence».

Par petites touches, l’auteure nous offre un tableau saisissant de l’American Way of Life au XXIe siècle. «Et le chien devient loup» met en scène deux fillettes abandonnées sur la plage d’une petite île par une mère irresponsable, en compagnie d’un chien hostile partagé entre sa haine des enfants et sa peur de la tempête qui fait rage. La grande sœur lit un conte à la petite pour qu’elle s’endorme pendant que le vent s’infiltre par les fenêtres du bungalow et les vagues rugissent. Dans «Abysse», une mère tout aussi inconsciente joue les Robinson Crusoé avec ses deux fils, au cœur d’une forêt et d'une vieille cabane de chasse alors qu’une panthère rode dans les bois. La mère se blesse à la tête dans une chute. Immobilisée pendant deux jours, elle attend le retour du père...

«L’Oeil du cyclone» : un ouragan se déchaîne et gronde sur la porte et les fenêtres de la vieille maison d’une femme solitaire, arrachant les arbres du jardin ; calfeutrée, la femme est visitée par ses morts : son mari, son père. «Au-dessus et au-dessous» est la nouvelle la plus poignante et la plus réaliste du recueil : une jeune femme, ancienne professeure devenue SDF, condamnée au vagabondage, révèle toute la misère des USA d’aujourd’hui : soupe populaire, camp de fortune dans les bois... «Un cyclone est apparu dans les Caraïbes, mais il n’avait fait qu’effleurer les rives de la Floride. Pourtant, quand le vent s’est mis à souffler, à hurler, les branches du camphrier se sont abattues sur le toit de la voiture, elle tremblait si fort que la jeune femme a eu peur que le métal ne se torde ou que le verre ne se brise».

La détresse existentielle et l’étrangeté au monde contribuent à la sombre beauté de ces nouvelles. Le temps des cyclones et des nids de serpents a remplacé le chaud et bienveillant soleil de Floride... Ce recueil a reçu le Story Prize 2019.

Eliane Mazerm
( Mis en ligne le 15/05/2019 )
Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2019
www.parutions.com

(fermer cette fenêtre)