L'actualité du livre
Littératureet Poches  

La Beauté des jours
de Claudie Gallay
Actes Sud - Babel 2019 /  9,70 €- 63.54  ffr. / 403 pages
ISBN : 978-2-330-11995-9
FORMAT : 11,5 cm × 17,5 cm

Première publication en août 2017 (Actes Sud - Domaine français)

''une couille dans le potage''

Claudie Gallay traduit si bien le spleen, la poésie pathétique et l'ennui de Jeanne... que le lecteur, avec Jeanne, rêve certes mais s'ennuie aussi un peu.

De courts chapitres tricotent une existence plate : un confort pavillonnaire prés d'une ligne de trains dont Jeanne connaît les horaires et sait reconnaître les silhouettes de certains habitués, une éphéméride méticuleusement effeuillée, de petits plaisirs rigidement répétés (le macaron du mardi, le cinéma du vendredi), un mari - Rémy - en ready-made amoureux et un tantinet macho (bricoleur, footballeur), des filles adultes parties du foyer, des parents fermiers taiseux/bouseux, une grand-mère aux saillies emplies d'une sagesse ancestrale... et un poste... à la Poste : guichet, timbres, mandats...

Passée la quarantaine, le cocktail devient... implosif. Jeanne s'ennuie, Bovary de banlieue. Et rêve, rêve, rêve : de voir le renard pointer son nez à la tombée de la nuit, de communiquer avec cette artiste contemporaine, Marina Abramović, dont elle suit depuis le lycée les performances à travers le globe, de flirter avec Martin, amant des jeunes années, qui retourne au bercail pour restaurer une chapelle et qui la fascine avec sa culture, sa poésie. Pour elle - mais pas que -, il part au Japon, confier les battements de son cœur au silence de l'île de Teshima... Jeanne fautera-t-elle ?

On pense à Sur la route de Madison, aux Desperate Housewives, à Hélène et les garçon aussi (Jeanne, jeune quadra, est d'une génération bercée par ça), une bluette dispensable, sauvée par la poésie d'une écriture blanche aux images percutantes (mélangés puis retriés, les grains de riz et de lentilles ont malgré tout répandu d'un tas à l'autre d'imperceptibles et poussiéreuses teintes sombres ou claires, selon : pas de retour en arrière, pas de compromission sans tache, pas de parenthèses qui se referment complètement), les références aux étoiles, à quelques recoins des îles japonaises, et une artiste qui fit de son désespoir et de son désir d'absolu... une œuvre de renommée mondiale.

So what ?...

Thomas Roman
( Mis en ligne le 06/05/2019 )
Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2019
www.parutions.com

(fermer cette fenêtre)