L'actualité du livre
Littératureet Récits  

La Nuit se lève
de Elisabeth Quin
Grasset 2019 /  15 €- 98.25  ffr. / 168 pages
ISBN : 978-2-246-85610-8
FORMAT : 13,0 cm × 20,5 cm

Au-delà du voile

Personnalité médiatique, Elisabeth a la belle vie : un homme qu’elle aime, une famille, un métier passionnant… mais elle a aussi un double glaucome, qui étouffe son regard et la prive, progressivement, de la lumière. Ce livre est un journal, celui d’un voyage, contraint, vers la nuit, celui d’une impossible acceptation, celui des tentatives pour comprendre, diagnostiquer, remédier ou accepter et apprivoiser. Et pendant ce temps, la vie continue, les enfants grandissent, le monde tourne.

Alors Elisabeth fait la tournée des spécialistes de la vue et des glaucomes, certains sont investis et empathiques, d’autres restent froids et peu concernés, chacun tente de mettre à distance la peur de cette femme condamnée à devenir aveugle. Et si la médecine baisse les bras, restent alors les philosophes, les gourous, les sorciers… tout ceux que le désespoir fait vivre. Et de loin en loin, quelques réflexions obsédantes sur la vie «après», l’amour, le désir, la pitié de l’autre, la carrière… Quelques détours par la littérature (Borges), la mythologie (Méduse), la peinture (Monet), etc., bref, tout ce que l’art et la culture comptent d’aveugles.

Il y a beaucoup dans ce journal : de l’angoisse, de la douceur, des interrogations et surtout de l’amour. Un texte à la fois simple et fort, qui est une invitation à penser le monde des aveugles, avec ses interrogations et ses singularités, mais aussi une sorte de testament, très personnel du monde des images et des médias. Une lecture émouvante, non pas triste mais mélancolique.

Gilles Ferragu
( Mis en ligne le 04/02/2019 )
Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2019
www.parutions.com

(fermer cette fenêtre)