L'actualité du livre
Littératureet Policier & suspense  

La Pyramide de boue
de Andrea Camilleri
Fleuve noir 2019 /  19,90 €- 130.35  ffr. / 230 pages
ISBN : 978-2-265-11624-5
FORMAT : 14,1 cm × 21,0 cm

Serge Quadruppani (Traducteur)

Cosa Nostra

Né à Porto Empedocle en 1925, Andrea Camilleri y vit toujours. Il a créé la ville sicilienne de Vigata, double imaginaire de son fief, et environnement de prédilection du commissaire Salvo Montalbano, Sicilien de souche lui aussi : «giallo» après «giallo» (le roman noir, en italien, se dit jaune), l’auteur développe des expériences linguistiques toujours innovantes pour créer sa propre langue, mélange d’italien et de sicilien, qui s’adapte aux personnages et à leurs humeurs, magnifiquement traduite en français sicilianisé par Serge Quadruppani, spécialiste de Camilleri.

«Y sont en train de construire ‘ne nouvelle canalisation hydraulique ; ça fait quatre jours, à cause du mauvais temps que les ouvriers ne viennent plus besogner. Mais tôt ce matin, y a deux employés qui sont venus voir où c’en était. Ce sont eux qui ont découvert le catafero (le cadavre)». Gerlando Nicotra a été assassiné d’une balle dans le dos alors qu’il fuyait en vélo et tentait de se réfugier à l’abri d’un gros tuyau dans un chantier. Il était le comptable de l’entreprise qui gère cette construction pour le compte de la Région (Sicile) ; on apprend que des indélicatesses dues à des défauts ou absences de livraisons de matériaux ont été commises trop souvent. Tout ceci serait-il l’œuvre de la mafia ou des élus régionaux ?

Montalbano se retrouve malgré lui englué dans une espèce de boue (fango) qu’il va mettre à mal et éclaircir. Avec ses acolytes, ils tentent de retrouver Inge, l’épouse allemande de la victime, qui a disparu. L’enquête explore aussi la voie des appels d’offre, grâce aux entretiens du commissaire avec le journaliste d’investigation, Gambardella, qui effectue des recherches sur l’utilisation de mauvais matériaux pour expliquer l’effondrement de plusieurs maisons construites par la société de la victime. Les enquêteurs sont mis sur la piste d’un crime d’honneur. Mais est-ce la réalité ?

Évoquant des problèmes récurrents en Italie et en Sicile, tels que le nombre d’immigrés clandestins travaillant en situation irrégulière sur ces chantiers, ou encore le blanchiment de sommes colossales d’argent, Camilleri parvient à donner une image globale d’un système impénétrable, fermé, ses arcanes de mécanismes illégaux de passation de marchés publics dans lesquels s’infiltrent des gangs mafieux et ennemis locaux. Ceux-ci, quand l’argent est en jeu, peuvent aussi devenir alliés.

Un roman édifiant sur les pratiques mafieuses de Cosa Nostra, qui perdurent et pourrissent la vie des Siciliens, toujours dans cette langue imagée et populaire.

Eliane Mazerm
( Mis en ligne le 13/05/2019 )
Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2019
www.parutions.com

(fermer cette fenêtre)