L'actualité du livre
Bande dessinéeet Chroniques - Autobiographie  

I f*ck*ng love Paris
de Peter Moerenhout , Erika Raven et Maarten Vande Wiele
Casterman 2014 /  18 €- 117.9  ffr. / 216 pages
ISBN : 978-2-203-078635
FORMAT : 17,6x24,8 cm

Sex ,drugs and fashion

Hope, Chastity and Faith trois jeunes femmes ambitieuses lances la conqute de Paris : Hope, moiti dfigure, ne rve que mode et mannequinat, Chastity qute le plaisir l o elle peut le trouver, et Faith voudrait tre reconnue comme chanteuse. Ce pourrait tre une version parisienne de Sex and the city, mi chemin entre mode, amiti, potins et conte de fes mais les auteurs de cet album ont choisi une voie plus raliste, plus trash mme, o les trois hrones vont se perdre, lune aprs lautre. Hope devient mannequin vedette aprs un passage auprs dune Anna Wintour franaise et une opration esthtique russie, Chastity pouse un milliardaire, puis fait une carrire dans le porno, quand Faith entame une carrire auprs dune star de la chanson , avant de tracer sa propre voie. Un conte de fe ? Saupoudrez de cocane, allongez la sauce au champagne (beaucoup de champagne), mlangez amour, trahison, manipulation, et bien sr, du sexe, beaucoup de sexe, pour arriver tout : la recette dun bon carnage final !

On nest pas trs loin du Diable shabille en Prada mais dans une version non expurge, sombre : dans ce Paris branch, mondain et fashion, tout marche la haine, lenvie, la manipulation. On se drogue, on se viole, on senivre, on se prostitue, on sachte : aprs eux, le dluge ! La mode, les paillettes, le luxe, le monde des magazines de mode et des shootings : on se laisse facilement hypnotiser par ce dcor clinquant, mais les marges sont moins propres. Un roman graphique qui mlange cynisme et amoralisme, jusqu un final finalement assez logique, mais apocalyptique. Au scnario, Erika Raven et Peter Moerenhout sen sont donn cur joie : il y a sans doute du clich, mais aussi beaucoup de fantaisie dans ce tableau dune jeunesse perdue par son ambition. Un ton trs cru, trs cynique, soulign par le graphisme arty de Maarten Vande Wiele. Du noir et du blanc ambiance Lagerfeld et un trait pur, sorti dune publicit des annes cinquante, qui loucherait un peu du ct de Dupuy et Berberian (mme si lon est loin du Paris littraire de Monsieur Jean). Pour les fans de mode, de strass et de potins : du trash, du glamour et quelques jeunes filles perdues dans un monde cruel !

Gilles Ferragu
( Mis en ligne le 04/04/2014 )
Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2019



www.parutions.com

(fermer cette fenêtre)