L'actualité du livre
Bande dessinéeet Policier - Thriller  

Le Tueur (tome 11)
de Matz et Luc Jacamon
Casterman - Ligne rouge 2013 /  10.95 €- 71.72  ffr. / 56 pages
ISBN : 978220352963
FORMAT : 22,7x34 cm

Mauvaise graine

Quatre années ont passé, le tueur est devenu un tueur riche, grâce aux magouilles de Mariano et à la rente pétrolière… mais un tueur désormais sans cibles, un tueur qui s’ennuie un peu. Et lorsque Mariano, le bon Mariano, l’homme de main des narcos, devenu intermédiaire pétrolier, et finalement ministre, lui propose un nouveau job, le tueur saute sur l’occasion. Il faut dire que le travail a de l’allure : nanti d’un passeport diplomatique, le tueur est chargé de régler les problèmes du monde, exécuter les méchants et les hypocrites qui trahissent la vocation de l’ONU. Un mélange harmonieux de James Bond et de Robin des bois, avec, en ligne de mire, un diplomate peu honnête ou un politicien douteux. Mais c’est sûr, jamais il pourrait s’agir d’une manipulation, et surtout, jamais Mariano n’essaierait de doubler son ami et associé… La vie est faite de désillusion, même quand on a un gros fusil dans la main !

Il tourne mal, ce tueur : passé de l’assassinat à une forme de mercenariat pour les narcotrafiquants, impliqué dans un trafic de pétrole et finalement homme de main de son ami Mariano, devenu ministre et junky… Le jeune homme intelligent et cynique de la première saison a fait place à un assassin patenté, sans véritable but, coincé dans des enjeux politiques et géopolitiques qui le dépassent… Au point de se prendre pour 007. La dépression approche ? Heureusement, le monde n’est plus un endroit aussi tranquille, et il se pourrait que le tueur, finalement affranchi, retrouve, dans un prochain album, une bonne raison de tuer. Si ce onzième album accuse quelques longueurs, le final, et son cliffhanger, laisse espérer un prochain règlement de compte, que les fans attendent depuis le début de ce second cycle. Bref, on retrouve avec plaisir le tandem Matz/Jacamon, qui certes tire un peu à la ligne, mais sait nous ramener à l’essentiel de la série, la survie des plus méchants. Et dans le marigot aux crocodiles, le tueur ferait bien de retrouver son instinct…

Gilles Ferragu
( Mis en ligne le 18/02/2013 )
Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2019



www.parutions.com

(fermer cette fenêtre)