L'actualité du livrerencontre rencontrefemme Dimanche 19 novembre 2017
  
 
     
Le Livre
Poches  ->  
Littérature
Essais & documents
Histoire
Policier & suspense
Science-fiction

Notre équipe
Littérature
Essais & documents
Philosophie
Histoire & Sciences sociales
Beaux arts / Beaux livres
Bande dessinée
Jeunesse
Art de vivre
Sciences, écologie & Médecine
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Poches  ->  Littérature  
 

Nouvelles posthumes
Italo Svevo   Le Destin des souvenirs
Rivages - Poche 2017 /  8,40 € - 55.02 ffr. / 251 pages
ISBN : 978-2-7436-4004-0
FORMAT : 11,0 cm × 17,0 cm

Soula Aghion (Traducteur)

Mario Fusco (Préfacier)

Imprimer

Parues initialement en 1985, ces nouvelles de l’écrivain italien Italo Svevo (1861-1928) étaient inédites en français et sont pour certaines inachevées. Ce qui confère à cet ensemble, un aspect inégal et peut-être polémique. En effet, étaient-elles destinées à la publication  ? Etaient-elles achevées et retravaillées au moment de la mort brutale de Svevo, d'un accident en 1928 ? Assurément pas puisque ces textes ont été retrouvés par la veuve de l’auteur et que beaucoup s’arrêtent de manière abrupte  ! Svevo, devenu un écrivain classique après sa disparition, peina à être reconnu de son vivant. Deux titres restent connus du public aujourd’hui  : Une Vie (1892) et son chef d’œuvre, La Conscience de Zeno (1923).

De facture très classique, d'une tonalité psychologisante, les différentes nouvelles qui composent ce recueil rendent compte d’une certaine nostalgie de leur auteur qui semble marqué par la fragilité du destin. Des personnages en devenir ou fragilisés par leurs expériences se rappellent leur jeunesse. ''Le Destin des souvenirs'' et ''La Mort'', assurément les meilleurs textes de ce recueil, sont autobiographiques. L’un raconte le départ d’Italie pour un internat allemand et l’autre anticipe une agonie  ; celle présagée par l’auteur  ?...

Des individus se croisent des années après leurs études, des couples vieillissants affrontent la maladie puis la mort de l’être cher, enfin des personnages typiques italiens se rencontrent et affrontent les péripéties de l’existence, la famille, le travail ou encore l’amour (''Orazio Cima''). Svevo, écrivain féru de psychologie, existentialiste avant l’heure, se veut le narrateur omniscient d’histoires à la fois banales et dramatiques ancrées dans une réalité d’époque, celle d'une entre-deux-guerres provinciale  ; le cadre bucolique joue souvent un rôle important dans l'atmosphère oppressante de ces nouvelles. Des influences affleurent au fil de lignes où l’écriture très serrée ne laisse pas grand place à la représentation. L’évocation très concrète ne laisse pas au lecteur le soin d’imaginer mais l’incite à se concentrer sur l’avancée des récits. On pense de temps à autre à Pavese pour la mélancolie des intrigues, à Paul Gadenne pour l’impossibilité de rencontres accomplies. On peut également évoquer Maupassant pour l’ambition naturaliste et la morale ironique cousue sur une tragédie lissée par la trivialité des situations.

Chaque histoire débute comme un roman du XIXe siècle et finit comme une nouvelle de Papini. La structure est très pensée et le style, froid, clinique, rend compte des mœurs de la jeunesse de l’auteur à Trieste. Mais Svevo n’écrivait là que des ébauches qu’il n’a pas eu le temps de finaliser. Certaines nouvelles s’en ressentent d’autant plus qu’elles n’ont pas de fin et qu’il est précisé que le manuscrit resta inachevé. Rendent-elles hommage au talent de l’écrivain  ? Au lecteur de s’en faire une idée. Svevo, dans la précision de l’évocation sociale et sentimentale, n'est pas trahi pour autant.


Jean-Laurent Glémin
( Mis en ligne le 27/10/2017 )
Imprimer
 
SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

 
  Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2017
Site réalisé en 2001 par Afiny
 
livre dvd