L'actualité du livrerencontre rencontrefemme Lundi 24 avril 2017
  
 
     
Le Livre
Poches  ->  
Littérature
Essais & documents
Histoire
Policier & suspense
Science-fiction

Notre équipe
Littérature
Essais & documents
Philosophie
Histoire & Sciences sociales
Beaux arts / Beaux livres
Bande dessinée
Jeunesse
Art de vivre
Sciences, écologie & Médecine
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Poches  ->  Policier & suspense  
 

L'Oeil de Caïn
Pierre Lemaitre   Trois jours et une vie
Le Livre de Poche 2017 /  7,90 € - 51.75 ffr. / 313 pages
ISBN : 978-2-253-07082-5
FORMAT : 10,8 cm × 17,8 cm

Première publication en mars 2016 (Albin Michel)
Imprimer

Connu pour son excellence dans le domaine du thriller, Pierre Lemaire écrit là une fiction qui développe l'inquiétude au fil des pages pour aboutir à une fin totalement imprévue.

Antoine a 12 ans et des activités de son âge. C'est un enfant sans histoire, vivant seul avec sa mère divorcée, partageant souvent les jeux de son petit voisin de 6 ans, Rémi. Bouleversés un jour par la mort du chien blessé de Rémi, tué d'un coup de fusil par son père, les deux enfants partent dans la forêt et, dans un moment de colère au souvenir de la mort du chien, Antoine se saisit d'un bâton, frappe Rémi à la tête et le tue.

Dans l'affolement, incapable d'aller avouer son acte, il dissimule le corps dans une grotte souterraine sous un arbre mort. S'installe alors une angoisse inamovible, des dissimulations permanentes, habilement construites ; Antoine passe et repasse en revue son emploi du temps et les failles possibles de cette journée folle, d'autant plus qu'il a perdu sa montre au cours du chemin parcouru pour «enterrer» Rémi...

Dix années s'écoulent sans que rien ne vienne troubler l'ordre rétabli, le corps n'ayant jamais été retrouvé. Les blessures de chacun restent ouvertes, Antoine a fui le village définitivement, fait des études de médecine, a une petite amie, pense encore à cet épisode en craignant toujours le pire, qui surgit : un lotissement doit être construit dans la partie de la forêt où Rémi repose...

Toute cette première partie installe un climat d'anxiété habilement décrit, les sensations du petit enfant assassin s'entremêlant aux réflexions réfléchies de l'enfant devenu adulte. Puis l'anxiété devient pathologique, portée à son maximum avec la réouverture de l'enquête lorsque le corps est découvert. De questionnement en questionnement, il faudra qu'Antoine prenne une décision, aux effets décuplés par les découvertes finales sur sa vie, apprises dans les dernières pages, que le lecteur n'aura pas vu venir.

Ce pourrait être la narration simple d'un fait divers, c'est en fait un roman haletant, merveilleusement écrit, avec une humanité généreuse et sans voyeurisme. Un excellent moment de lecture.


Dany Venayre
( Mis en ligne le 27/03/2017 )
Imprimer

A lire également sur parutions.com:
  • Au revoir là-haut
       de Pierre Lemaitre
  •  
    SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

     
      Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2017
    Site réalisé en 2001 par Afiny
     
    livre dvd