L'actualité du livrerencontre rencontrefemme Jeudi 27 juillet 2017
  
 
     
Le Livre
Histoire & Sciences sociales  ->  
Biographie
Science Politique
Sociologie / Economie
Historiographie
Témoignages et Sources Historiques
Géopolitique
Antiquité & préhistoire
Moyen-Age
Période Moderne
Période Contemporaine
Temps Présent
Histoire Générale
Poches
Dossiers thématiques
Entretiens
Portraits

Notre équipe
Littérature
Essais & documents
Philosophie
Beaux arts / Beaux livres
Bande dessinée
Jeunesse
Art de vivre
Poches
Sciences, écologie & Médecine
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Histoire & Sciences sociales  ->  Biographie  
 

Une figure controversée
Yannis Kadari   Patton
Perrin - Maîtres de guerre 2011 /  19.90 € - 130.35 ffr. / 287 pages
ISBN : 978-2-262-03483-2
FORMAT : 16,1cm x 21cm

L'auteur du compte rendu : Alexis Fourmont a étudié les sciences politiques des deux côtés du Rhin.
Imprimer

Au diable ces histoires de confiance et de patience ! Vous n’avez qu’à choisir votre camp. Vous devez m’aider, afin que je puisse liquider l’armée allemande au grand complet, et l’offrir en cadeau au Christ. Seigneur, je n’ai jamais été déraisonnable, je ne vous demande pas l’impossible, je ne demande même pas un miracle, je demande juste quatre jours de beau temps. Donnez-moi quatre belles journées, et mes avions pourront attaquer les Boches (en leur administrant une sévère correction) et guider mes artilleurs. Donnez-moi quatre jours ensoleillés pour que la boue sèche, pour que mes chars roulent et pour que munitions et rations puissent enfin parvenir jusqu’à mes troupes affamées. J’ai besoin de quatre jours pour expédier von Rundstedt et son armée d’infidèles au Walhalla. Le massacre inutile de tous ces jeunes Américains me rend malade. En échange de quatre jours de beau temps, je vous fournirai suffisamment de Boches pour occuper vos comptables pendant des mois. Ainsi soit-il ! Amen» (cit.p.265).

Surprenante, cette prière l’est assurément… Mais elle l’est bien moins si l’on connait l’identité de son auteur ! Ces quelques mots furent en effet prononcés par le général Patton (1885-1945) durant la Seconde Guerre mondiale, alors qu’il se trouvait dans les alentours de Bastogne. A l’évidence, dieu entendit la belliqueuse requête du stratège américain, puisque le soleil fit brusquement son apparition au-dessus des Ardennes, comme l’indique à cet égard Yannis Kadari dans son ouvrage intitulé Patton. Parue aux éditions Perrin, cette formidable biographie se penche sur la riche existence de ce héros de guerre sans pareil. Pourtant, si Patton fit montre d’un grand courage à bien des reprises, la célèbre figure militaire s’avère être quelque peu controversée. L’étude de Yannis Kadari rend compte non seulement des extraordinaires qualités de l’ambitieux militaire, mais encore de ses incontestables défauts. L’auteur apporte un nouvel éclairage sur la personnalité fantasque de cet homme d’exception, lequel n’en finit décidément plus de faire débat.

Né à Los Angeles, Patton était fils d’avocat. Il étudia à West Point, dont il sortit diplômé en 1909. Proche de Pershing, il participa à la Grande Guerre. En 1917 et 1918, Patton prit part aux combats sur le front français, dont l’attaque de Saint-Mihiel à laquelle l’auteur réserve de larges développements. Durant la Seconde Guerre mondiale, Patton guerroya en Afrique, où il prit part à la campagne de Tunisie (1943). Ensuite, à la tête de la VIIe armée américaine, il combattit lors de la campagne d’Italie avant de débarquer en Normandie en juin 1944. A cette occasion, Patton commandait la IIIe armée.

D’abord tenu en réserve de la Ière armée, Patton déclencha par la suite une offensive foudroyante dans le couloir d’Avranches. Il conquit alors la Bretagne avec une partie de son armée, tandis que l’autre gagnait Le Mans, puis Alençon. Se faisant, il prit à revers la VIIe armée de la Wehrmacht. Patton la déborda, puis occupa Orléans, traversa la Seine avant de s’orienter vers la Lorraine. Le 15 septembre, il s’installa à Nancy et Épinal. En décembre, il finit par atteindre Metz. A la fin du mois de mars 1945, Patton franchit le Rhin à Oppenheim, réussit à arriver jusqu’à la région de Kassel avant de pénétrer en Tchécoslovaquie.

L’audacieux chef militaire américain disparut non pas sur le champ de bataille, mais à la suite d’un accident de voiture dans les environs d’Heidelberg en 1945.


Alexis Fourmont
( Mis en ligne le 25/10/2011 )
Imprimer

A lire également sur parutions.com:
  • Histoire du débarquement en Normandie
       de Olivier Wieviorka
  •  
    SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

     
      Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2017
    Site réalisé en 2001 par Afiny
     
    livre dvd