L'actualité du livrerencontre rencontrefemme Mercredi 14 novembre 2018
  
 
     
Le Livre
Littérature  ->  
Rentrée Littéraire 2018
Romans & Nouvelles
Récits
Biographies, Mémoires & Correspondances
Essais littéraires & histoire de la littérature
Policier & suspense
Classique
Fantastique & Science-fiction
Poésie & théâtre
Poches
Littérature Américaine
Divers
Entretiens

Notre équipe
Essais & documents
Philosophie
Histoire & Sciences sociales
Beaux arts / Beaux livres
Bande dessinée
Jeunesse
Art de vivre
Poches
Sciences, écologie & Médecine
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Littérature  ->  Romans & Nouvelles  
 

Le déni
Gautier Battistella   Ce que l'homme a cru voir
Grasset 2018 /  19 € - 124.45 ffr. / 240 pages
ISBN : 978-2-246-85973-4
FORMAT : 14,0 cm × 20,5 cm
Imprimer

. «Lui s’était cru plus courageux et malin. Il avait désherbé son passé, imaginant que les ramifications monstrueuses de la culpabilité crèveraient aussi. Détourner le regard ne tue pas le monstre».

Simon Reijik, petit-fils d’immigré polonais courageux et fils de vétérinaires, vit à Paris. De la même manière qu’il essaie de gommer la vérité de son passé et un lourd secret, il est effaceur de réputation numérique, risque né avec les réseaux sociaux et Internet. Il offre aux gens une possibilité d’avenir en supprimant leurs mauvaises actions passées restées sur la toile. Il vit en couple avec Laura qui est enceinte et le poussera dans ses derniers retranchements.

Lui-même croyait s’être affranchi de son passé jusqu’au coup de fil de Sarah, une inconnue qui lui apprend que son ami d’enfance est en train de mourir. Il hésite puis revient au bercail, la campagne toulousaine de Verfeil (on pense à André Téchiné qui a si bien filmé cette région). Il ouvre les armoires aux souvenirs, les personnages de son enfance réapparaissent ; il enterre son ami Antoine, rencontre les témoins de son passé, son père alcoolique et avachi depuis le drame, et sa mère en maison de repos à cause de la douleur. Il y a vingt ans, Antoine, Simon et le jeune frère de Simon, Benjamin, ont eu un accident mortel pour Benjamin en revenant du cinéma à Toulouse, une nuit pluvieuse de juillet.

Simon a cru oublier l’accident à Paris, il s’est fabriqué une innocence, même si au fond de lui il n’est pas dupe, dépendant aux psychotropes, somnifères et autres anxiolytiques sensés supprimer les émotions désagréables et les angoisses. Ce retour inattendu est sa dernière chance pour afronter le passé et apurer ses comptes.

Qui n’a rien à se reprocher ? Qui peut supporter de regarder la vérité en face ? Chaque destin demande du courage pour ne pas tricher, être honnête envers soi, car il est toujours plus facile de duper les autres. Ce récit propose un parcours initiatique important, comme dans le premier roman de Gautier Battistella, Le Jeune homme prometteur. L’écriture est délicate, attentive aux moindres détails physiques et psychiques de personnages très bien tracés, une grande précision dans le ressenti. «Nous abandonnons l’enfance le jour où nous comprenons que nos erreurs nous appartiennent et que nous sommes les seuls responsables de nos échecs (…) L’ado cherche à devenir quelqu’un d’autre mais il ignore qui. Il est persuadé que les autres ne le comprennent pas et il a raison. Lui même a cessé de se comprendre».


Eliane Mazerm
( Mis en ligne le 10/09/2018 )
Imprimer
 
SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

 
  Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2018
Site réalisé en 2001 par Afiny
 
livre dvd