L'actualité du livrerencontre rencontrefemme Dimanche 17 décembre 2017
  
 
     
Le Livre
Littérature  ->  
Rentrée Littéraire 2017
Romans & Nouvelles
Récits
Biographies, Mémoires & Correspondances
Essais littéraires & histoire de la littérature
Policier & suspense
Classique
Fantastique & Science-fiction
Poésie & théâtre
Poches
Littérature Américaine
Divers
Entretiens

Notre équipe
Essais & documents
Philosophie
Histoire & Sciences sociales
Beaux arts / Beaux livres
Bande dessinée
Jeunesse
Art de vivre
Poches
Sciences, écologie & Médecine
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Littérature  ->  Romans & Nouvelles  
 

Une anglaise dans la campagne française
Karen Wheeler   Tout d’sweet
Le Carrelet Editions 2017 /  21 € - 137.55 ffr. / 400 pages
ISBN : 979-10-96047-03-1
FORMAT : 14,3 cm × 21,0 cm

Michelle Deperrois-Fayet et Christine Ribardière (Traduction)
Imprimer

Un titre en forme de jeu de mots (le titre anglais est Tout sweet), une couverture aux couleurs de soleil et de coquelicots pour ce récit alerte, à mi-chemin entre le journal de Bridget Jones et la Provence de Peter Mayle. Tout d’sweet (paru en 2009) est le premier d’une série d’ouvrages qui peuvent par certains aspects évoquer aussi les Chroniques San Francisco d’Armistead Maupin. Karen Wheeler y dresse toute une galerie de personnages pittoresques et conte avec humour ses découvertes, espoirs, désillusions.

Ici l’action se passe en Poitou, où atterrit de façon fortuite la narratrice, chroniqueuse de mode, qui abandonne Londres pour venir s’installer dans une maisonnette de village entièrement à réhabiliter. Moins connu que le Périgord, le Poitou apparait comme une «réserve» d’Anglais, venus - à temps plein ou à mi-temps - vivre les plaisirs de la campagne française. Dans ce milieu rural, installée dans un gros bourg (avec boulanger sexy, café-librairie tenu par un couple d’Anglais, artisans variés), l’héroïne découvre tout des charmes d’une maison à rénover, mesure assez vite que sa garde-robe dernier cri lui est de peu d’utilité, cherche l’âme sœur…

Les fêtes, apéritifs, dîners organisés qui réunissent surtout des expatriés d’outre-Manche, sont sans grand charme ; en revanche, elle découvre à vélo la campagne, les saisons avec leurs fleurs et leurs légumes : une autre civilisation que celle d’où elle vient, dominée par les cocktails au champagne… Elle se prend au charme des plaisirs simples : «Je suis obsédée, fascinée, hypnotisée, follement amoureuse… de mon poêle à bois. Les raisons de cet engouement ? Le désir de faire naître des flammes ; l’excitation de voir le feu prendre ; la satisfaction de l’alimenter, de l’attiser, de déplacer les bûches à l’intérieur, sans oublier le plaisir de contempler le bois qui peut se consumer de mille et une façons».

Les grandes promenades dans la campagne poitevine aux couleurs et atmosphères changeantes au fil des saisons. Une lecture délassante.


Marie-Paule Caire
( Mis en ligne le 24/04/2017 )
Imprimer
 
SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

 
  Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2017
Site réalisé en 2001 par Afiny
 
livre dvd