L'actualité du livrerencontre rencontrefemme Dimanche 19 novembre 2017
  
 
     
Le Livre
Littérature  ->  
Rentrée Littéraire 2017
Romans & Nouvelles
Récits
Biographies, Mémoires & Correspondances
Essais littéraires & histoire de la littérature
Policier & suspense
Classique
Fantastique & Science-fiction
Poésie & théâtre
Poches
Littérature Américaine
Divers
Entretiens

Notre équipe
Essais & documents
Philosophie
Histoire & Sciences sociales
Beaux arts / Beaux livres
Bande dessinée
Jeunesse
Art de vivre
Poches
Sciences, écologie & Médecine
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Littérature  ->  Policier & suspense  
 

Violence des âmes, violence des corps
Astrid Manfredi   Havre nuit
Belfond 2017 /  18 € - 117.9 ffr. / 218 pages
ISBN : 978-2-7144-7561-9
FORMAT : 13,7 cm × 19,1 cm
Imprimer

Après La Petite barbare, roman inquiétant dérivé de l’affaire d’Ilan Halimi, torturé et tué par le Gang des barbares, Havre nuit est écrit dans le même style cinglant et haché, qui fait la marque d'Astrid Manfredi. Mais le récit est ici composé différemment ; il s’agit en quelque sorte d’un polar porté par une narratrice dont nous saurons le nom à la fin : elle interpelle les personnages et leur parle, à tour de rôle, dans les différents chapitres.

Les deux personnages principaux, Laszlo Kovac et Alice Casabelle, voient leur vie décortiquée le long d'une intrigue très bien structurée. Après quelques vagues rencontres où ils se rendent compte de leur attirance mutuelle, ils ne se reverront plus jamais : il est serial killer et elle... inspectrice de police...

Il laisse sur chaque scène de crime un indice pour Alice. «Le lendemain, tu allumes la télé et tu la vois. (…) Sa voix est telle que tu l’imagines (…). Elle est aussi solitaire que toi. Mais elle est encore plus seule sans toi. En arrière-plan, derrière le cordon de police, un type en blouson de cuir regarde le ciel. Il sourit. C’est toi» (p.69). Les deux personnages ne font que se frôler sans jamais se rejoindre, chacun d’un côté d’une ligne jaune. Ils mènent deux trajets parallèles, toujours hantés par le fantasme de l’autre. Le quotidien a jeté son emprise ; ils gardent tous deux un cœur en exil. Ils sont devenus des êtres ravagés et solitaires, jusqu'au jour où le hasard - ou la fatalité - les réunit... pour les séparer à jamais.

Les années coulent, les journées filent, tissées d’errances, sans jamais trouver l’apaisement dans sa ville du Havre, pour lui ; de plongée démentielle dans le travail, pour elle. Ils s’écriront des lettres qui ne parviendront jamais à destination.

Astrid Manfredi superpose avec une subtile habileté des époques mais aussi des espaces différents. Dans la trame de l’intrigue, au cœur d'une écriture rude, sèche, cinglante, une langue poétique apparaît parfois lorsque l’auteur décrit Le Havre. Les phrases se modulent au rythme des événements, celui aussi de la respiration du récit. Un roman noir très original dans la forme comme le fond.


Eliane Mazerm
( Mis en ligne le 10/04/2017 )
Imprimer
 
SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

 
  Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2017
Site réalisé en 2001 par Afiny
 
livre dvd