L'actualité du livrerencontre rencontrefemme Samedi 18 novembre 2017
  
 
     
Le Livre
Littérature  ->  
Rentrée Littéraire 2017
Romans & Nouvelles
Récits
Biographies, Mémoires & Correspondances
Essais littéraires & histoire de la littérature
Policier & suspense
Classique
Fantastique & Science-fiction
Poésie & théâtre
Poches
Littérature Américaine
Divers
Entretiens

Notre équipe
Essais & documents
Philosophie
Histoire & Sciences sociales
Beaux arts / Beaux livres
Bande dessinée
Jeunesse
Art de vivre
Poches
Sciences, écologie & Médecine
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Littérature  ->  Policier & suspense  
 

Embrouilles à la Juventus
Luca Masali   Kadhafi, le foot et moi
Métailié - Bibliothèque italienne 2017 /  21 € - 137.55 ffr. / 324 pages
ISBN : 979-10-226-0175-7
FORMAT : 14,0 cm × 21,5 cm

Serge Quadruppani (Traducteur)
Imprimer

Luca Masoli est un journaliste et écrivain italien, né à Turin en 1963. Parmi ses romans noirs, fantastiques ou de SF, sont traduits en français Les Biplans de d’Annunzio et La Perle à la fin des temps.

Nous sommes dans le Turin de FIAT, pendant la vague de froid de l’hiver 1985. La porte de la prison «Les Nuove» qui, comme son nom ne l’indique pas, est un très vieil et insalubre établissement pénitentiaire, s’ouvre... Giovanni Battisti Oddone, surnommé Giambone, sort. Il a acheté sa liberté auprès de Don Vincenzo, le Boss qui, en retour, lui demande de renier son équipe de cœur, il Torino (il a même une Porsche 9-1-1 grenat immatriculée To-Ro) : il doit travailler dans l’équipe honnie et adverse de La Juventus, qui appartient à Giovanni Agnelli, le propriétaire de FIAT, pour pouvoir renseigner la mafia.

Trentenaire, fils d’une mère seule et très pauvre des quartiers miséreux de Turin, Giambone veut s’élever dans l’échelle sociale, fût-ce par des moyens pas très honnêtes. Il a une grande foi en son étoile. Il vient de purger sa peine pour avoir, sans le connaître, prêté son gourbi à un membre des Brigades Rouges, organisation sur le déclin : une injustice qui l’a éloigné de ses affaires juteuses basées sur le travail de Cosa, jeune prostituée qui lui rapporte beaucoup d’argent et dont il fait profiter parfois gratuitement ses bons clients. Mais c’est en escroquerie et malversation que Giambone est le meilleur... quand il ne joue pas de malchance. Il l’a prouvé en usant d’un habile stratagème pour faire croire que la partie de foot entre gardiens et détenus d’avant Noël était truquée. «Chaque année, à l’approche des fêtes, les députés commencent à promettre une amnistie. Et ce serait bien le minimum pour vider les taules tellement pleines de viande humaine que si lés détenus étaient des porcs, on voterait sûrement une loi pour interdire d’en amasser autant dans une même cage».

Oddone n’est donc pas n’importe qui et il va doubler tout le monde pour gagner beaucoup d’argent. Il décide d’approcher une jeune cocaïnomane fantasque, convertie à l’Islam et fille d’un associé d’Agnelli, pour proposer une affaire qui implique le Colonel Kadhafi... en le faisant entrer dans le capital de la Juventus à l’insu des Italiens. Kadhafi et les magouilles de Giambone intéressent alors les services secrets américains et les Iraniens ! L’Avocat (Agnelli) prend conseil auprès d’un vieil ami, Monsieur K. alias Henry Kissinger. Nous sommes en plein délire et personne n’est épargné par les événements les plus loufoques, concoctés par notre repris de justice. Mais cette fois, le poisson est bien trop gros pour Giovanni...

Malgré une intrigue complexe, Luca Masali structure parfaitement son intrigue. Les personnages, très nombreux, sont d'une profondeur intéressante, même si le comique affleure presque toujours. Dans ce roman purement fictif, les personnes ayant existé servent à restituer la saveur et l’atmosphère d’une époque. Giambone, le narrateur, personnage sinistre, menteur pathologique, délinquant de petit calibre, nous détaille des escroqueries qui tournent régulièrement au désastre. On est fasciné et agréablement impliqué. L’auteur a un humour noir ravageur qui donne du piment et tient le suspens.

A noter, la superbe traduction de Serge Quadruppani qui a su respecter l’argot et les jeux de mots.


Eliane Mazerm
( Mis en ligne le 15/05/2017 )
Imprimer
 
SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

 
  Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2017
Site réalisé en 2001 par Afiny
 
livre dvd