L'actualité du livrerencontre rencontrefemme Samedi 18 novembre 2017
  
 
     
Le Livre
Littérature  ->  
Rentrée Littéraire 2017
Romans & Nouvelles
Récits
Biographies, Mémoires & Correspondances
Essais littéraires & histoire de la littérature
Policier & suspense
Classique
Fantastique & Science-fiction
Poésie & théâtre
Poches
Littérature Américaine
Divers
Entretiens

Notre équipe
Essais & documents
Philosophie
Histoire & Sciences sociales
Beaux arts / Beaux livres
Bande dessinée
Jeunesse
Art de vivre
Poches
Sciences, écologie & Médecine
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Littérature  ->  Policier & suspense  
 

Comme un goût de polar d'enfance
Roger Le Taillanter   Le Noyé de Porz-Kuriuz
Jean Picollec 2004 /  17.50 € - 114.63 ffr. / 228 pages
ISBN : 2864772094
FORMAT : 14 x 21 cm
Imprimer

Ancien pensionnaire du Quai des Orfèvres puis patron de la PJ en Bretagne, Roger Le Taillanter a choisi, comme bon nombre d\'ex-flics, de prolonger dans la retraite le fil de la vie active et de transformer son expérience du terrain en terreau romanesque. Certains mettent dans l\'exercice toute leur rancœur et dépeignent l\'envers du décor avec acidité. D\'autres laissent éclater sous les lignes une violence tant bien que mal contenue. Et l\'on se prend à essayer de deviner, à travers l\'œuvre, quels flics ils (ou elles) ont bien pu être au cours de leur carrière.

En admettant que l\'exercice a du sens et que la plume révèle effectivement le caractère ou permette d\'éclairer le parcours personnel de ces anciens policiers, alors ceux de Roger Le Taillanter ont une solidité et une droiture toutes bretonnes. Son Noyé déroule le fil d\'une intrigue solide mais prévisible. Pour décor, la côte du Trégor. Pour cadre, un petit port de pêche endormi. François Kemener, officier de police judiciaire parisien, y est envoyé en vacances par son chef, avec pour mission d\'enquêter officieusement sur un accident de pêche dont les circonstances paraissent troubles. Avec la complicité amicale et gastronomique de Maurice, le tavernier de Porz-Kuriuz, l\'aide efficace de Louison, le patron du port voisin, et l\'appui du lieutenant Le Henaff, gendarme consciencieux, notre Columbo en goguette va s\'attacher à démontrer que l\'accident n\'en est pas un. Et fournir tous les éléments qui permettront à ses collègues de confondre finalement les coupables.

Amitiés viriles, bons petits plats, apéritifs et digestifs en larges rasades : Roger Le Taillanter met en scène des situations dont on devine qu\'il les apprécie aussi dans la réalité. Et celles-ci ne sont pas trop complexes. Les méchants sont méchants, mais leurs agissements uniquement motivés par la raison. Les gentils, eux, sont très gentils, très fiables et surtout très efficaces. Quant aux femmes, elles n\'ont que les seconds ou les mauvais rôles. Mise à part peut-être la femme du patron de la PJ, à l\'intuition de laquelle on doit le déclenchement de l\'enquête. Le style du roman est comme son intrigue : un brin suranné, mais propre en tout cas et sans effet d\'aucune sorte. Le résultat fait penser à un croisement entre Maigret, pour l\'ambiance provinciale et l\'enquête solitaire, et le Club des Cinq pour le côté bon enfant, l\'air vivifiant de la Bretagne et des bandits plutôt inoffensifs. Le mélange n\'est pas désagréable. Et pour peu que l\'on accepte son côté légèrement régressif, il se boira d\'un seul trait, à l\'occasion d\'un trajet en train pour les vacances par exemple… ou en cas d\'insomnie prolongée. Ce n\'est déjà pas si mal.


François Gandon
( Mis en ligne le 05/05/2005 )
Imprimer
 
SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

 
  Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2017
Site réalisé en 2001 par Afiny
 
livre dvd