L'actualité du livrerencontre rencontrefemme Dimanche 17 décembre 2017
  
 
     
Le Livre
Littérature  ->  
Rentrée Littéraire 2017
Romans & Nouvelles
Récits
Biographies, Mémoires & Correspondances
Essais littéraires & histoire de la littérature
Policier & suspense
Classique
Fantastique & Science-fiction
Poésie & théâtre
Poches
Littérature Américaine
Divers
Entretiens

Notre équipe
Essais & documents
Philosophie
Histoire & Sciences sociales
Beaux arts / Beaux livres
Bande dessinée
Jeunesse
Art de vivre
Poches
Sciences, écologie & Médecine
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Littérature  ->    
 

Baby, come back
Cécile Guilbert   Réanimation
Grasset 2012 /  18 € - 117.9 ffr. / 270 pages
ISBN : 978-2-246-74661-4
FORMAT : 13,0 cm × 20,5 cm
Imprimer

Blaise, la cinquantaine, est le mari de la narratrice. Une union réussie, amoureuse, sans enfants, juste un fils lointain d’un premier mariage de monsieur. Ils vivent l’un pour l’autre, l’un par l’autre, leur communion, leur tendresse, le caractère de Blaise sont joliment décrits au cours d’une première partie entremêlée d’une inquiétude qui monte, concernant sa santé.

Tout cela, Cécile Guilbert l’écrit en s’adressant à l’homme de sa vie, elle emploie le «tu», développe le côté attachant du personnage, et nous emmène jusqu’au drame : une «cellulite cervicale», maladie rare, parfois mortelle, qui conduit Blaise en réanimation, plongé dans un coma provoqué dont on ne sait s’il en reviendra.

A partir de là le «tu» est abandonné au profit du «je» et la narratrice dépeint l’angoisse, l’incertitude, l’incompréhension, la solitude provisoire mais qui peut être définitive, le chagrin et le questionnement. Point de pathos dans cette situation, mais au contraire une grande douceur, une curiosité intelligente pour ces nouvelles sensations, dont elle n’est pas responsable, ce qui permet une analyse dépourvue de culpabilité. Une découverte aussi, celle d’une liberté dans sa vie toujours si tissée à l’autre, une autre approche également des liens familiaux qui mettent en valeur ce qui n’était que ressenti. Et la certitude que si Blaise s’en sort, il ne sera jamais plus «guéri» mais «rescapé». Ses réflexions se partagent entre la réalité de l’hôpital, ses activités d’écrivain qui se poursuivent, le parallèle entre son dernier livre sur Andy Warhol et ce qu’elle vit, et son imaginaire qui met Blaise en scène au cours de moments nostalgiques ou nous emporte dans des histoires de la Grèce antique.

L’écriture est sensible, vraie, cultivée et souriante ; on se laisse aller, porté par un flux sans heurts, spectateur de la réanimation de Blaise et de celle de la narratrice.


Dany Venayre
( Mis en ligne le 10/10/2012 )
Imprimer
 
SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

 
  Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2017
Site réalisé en 2001 par Afiny
 
livre dvd