L'actualité du livrerencontre rencontrefemme Dimanche 26 mars 2017
  
 
     
Le Livre
Bande dessinée  ->  
Comics
Manga
Historique
Réaliste
Fantastique
Science-fiction
Policier - Thriller
Aventure
Humour
Adaptation
Jeunesse
Les grands classiques
Chroniques - Autobiographie
Revues, essais & documents
Entretiens
Illustrations, graphisme et dessins d’humour
Autre

Notre équipe
Littérature
Essais & documents
Philosophie
Histoire & Sciences sociales
Beaux arts / Beaux livres
Jeunesse
Art de vivre
Poches
Sciences, écologie & Médecine
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Bande dessinée  ->  Policier - Thriller  
 

Les cousins de Jack l'éventreur
Nicolas Tackian   Stéphane Miquel   Loïc Godart   L'Anatomiste
Soleil - Latitudes 2005 /  19.50 € - 127.73 ffr. / 144 pages
ISBN : 2849461199
FORMAT : 24,7 x 34,3 cm
Imprimer

L’Angleterre au milieu du XIXe siècle : quelque part dans une ville industrielle, Healthheart, où fleurit l’industrie et son cortège de misères, on retrouve des cadavres énucléés, massacrés qui font penser à l’œuvre d’un médecin doublé d’un tueur en série… l’histoire vous rappelle quelque chose ? Pourtant, ce n’est pas Whitechapel et il ne s’agit même pas de Jack l’éventreur mais d’un émule, ou plutôt d’un couple d’émules au service d’un savant fou, Knox, spécialement intéressé par les yeux et leur mystère. Après avoir déterré des cadavres, Mac Grave et Laird, les deux « entrepreneurs » vont chercher un moyen plus efficace de trouver des cadavres frais… Mais le destin, farceur, finit par rattraper les criminels avec, au bout du compte, la mort ou la folie. Atmosphère, atmosphère !

L’anatomiste est un récit sombre, hanté par la figure du serial killer victorien, où la méchanceté des uns se heurte à la bassesse et la médiocrité des autres. Healthheart, son quartier ouvrier, ses prostituées et ses pubs enfumés a des faux airs de Londres. Le scénario de Tackian et Miquel, bien rythmé, commence comme une enquête banale pour s’achever d’une manière particulièrement terrifiante, par une sorte d’enterrement vivant. On songe à des influences cinématographiques (L’antre de la folie, Birdy…) ou littéraires (Poe, Lovecraft…) que l’on peut d’ailleurs retrouver dans certaines images (en conclusion notamment) et certains angles de vue frappants. Il y a en tous les cas un travail de mise en scène et de cadrage très inspiré, servi par une palette de couleurs qui décline, en le nuançant, l’adjectif « glauque » dans son acception originale.

Le graphisme de Godart, vaguement déstructuré, limite cubiste, peut déconcerter dans un premier temps, mais rapidement, le lecteur est pris – englué – dans un univers graphique particulier et original, parfaitement adapté à un scénario bien rythmé. On a l’impression que le fog londonien, mêlé au smog des capitales industrielles, s’est abattu sur cet album aux tons vert-de-gris et – c’est là l’une des réussites d’un dessinateur sensible aux ambiances autant qu’aux personnages – le lecteur se sent peu à peu gagné par le malaise qui s’est développé dans la ville et jusque parmi les assassins. Les personnages sont d’ailleurs assez ambigus, ni assez mauvais pour être détestables, ni assez manipulés pour être excusables.

En arpentant avec Laird et Mac Grave les pavés d’Healtheart à la recherche d’une victime, on croise les ombres de défunts sans yeux, comme une sorte de carnaval cauchemardesque : le récit, à mi-chemin entre le thriller victorien et le fantastique gothique, ravira les amateurs de crimes à la Belle Epoque, sensibles à un univers graphique stimulant.


Gilles Ferragu
( Mis en ligne le 28/02/2005 )
Imprimer

A lire également sur parutions.com:
  • Tracker (tome 1)
       de Louis-Xavier Valton , Nicolas Tackian
  •  
    SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

     
      Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2017
    Site réalisé en 2001 par Afiny
     
    livre dvd